Samedi, 21 Octobre 2017
Accueil quotidien mutations sport La Fecafoot sans président depuis ce 23 août 2019 et la gendarmerie a investi son siège de Tsinga à Yaoundé

La Fecafoot sans président depuis ce 23 août 2019 et la gendarmerie a investi son siège de Tsinga à Yaoundé

57
- Publicité -

Le bureau du conseil de la Fifa vient de donner raison à Abdouraman, le président contesté d’Etoile filante de Garoua

Pascal Dibamou

Conformément à l’article 14, al. 1a) et à l’article 8, al. 2 des Statuts de la FIFA, un comité de normalisation  est porté à nouveau à la tête de la Fédération camerounaise de football(Fecafoot). Une décision du  Tribunal Arbitral du Sport (TAS)  de la Fifa,  confirmant ainsi  le du jugement de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité Olympique et Sportif du Cameroun. Elle est prise à la suite des recours introduit au sein  de cette instance par Abdouraman. Ce dernier a toujours clamé à cor et à cri que l’élection de Tombi À Roko viole les statuts de la Fecafoot.

Pour l’instant le magistère de Tombi à la tête de la Fecafoot n’est plus reconnu. C’est dire que le procédure électorale ayant conduit à son élection en 2015 à la tête du comité exécutif de la Fecafoot est purement annulé.

En attendant l’élection du nommé président du comité exécutif de l1 Fecafoot prévu le 28 février prochain , le comité de normalisation devrait gérer les affaires courantes. Elle doit aussi élaborer, en consultation avec toutes les parties prenantes, de nouveaux statuts qui soient en conformité avec les Statuts et standards de la Fifa ainsi qu’avec la législation nationale obligatoire en vigueur ; réviser les statuts des ligues régionales et départementales et s’assurer de leur conformité vis-à-vis des statuts de la Fecafoot ; identifier les délégués de l’assemblée générale de la Fecafoot ainsi que des ligues régionales et départementales ;organiser les élections d’un nouveau comité exécutif de la Fecafoot. Le comité de normalisation sera connu après la mission de la Fifa au Cameroun dans les prochains jours.

Pour mémoire la dernière réunion de conciliation de la crise de la Fecafoot s’est tenue à Conakry. Conviées par la Fifa, elle avait autour d’une même table Joseph Antoine Bell (Bandjoun Fc), John Balog (Authentic Fc) et Prosper Nkou Mvondo (Ngaoundéré Fc). Les trois contestataires de l’exécutif de la Fécafoot étaient en face de Tombi A Roko Sidiki et de Blaise Moussa, respectivement président et secrétaire général de l’instance faîtière du football camerounais.

 

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP