Vendredi, 17 Août 2018
Accueil quotidien mutations culture Exposition: La condition humaine sculptée

Exposition: La condition humaine sculptée

235
- Publicité -

 

Les œuvres du plasticien Dieudonné Fokou, exposées à l’Ifc de Yaoundé, représentent les scènes de la vie quotidienne.

Une vingtaine de sculptures aussi originales que profondes jonchent le hall de l’Institut français de Yaoundé (Ifc) depuis le 3 janvier dernier. Réalisées par l’artiste plasticien Dieudonné Fokou depuis 2014, autour du thème «La poésie du métal», ces œuvres sont la résultante d’une recherche artistique dans laquelle la soudure et la fonte participent à l’impression des symboles et textures expressives sur des sculptures qui traduisent les effets du temps, les séquelles des maux, réveillent des émotions, poussent à des questionnements, chantent des instants de joie de l’humain qui n’aspire qu’à une vie meilleure.

Toutes autant qu’elles sont, les sculptures de Dieudonné Fokou captivent l’attention des visiteurs de cet espace culturel. De «la médiatrice», faite à base de la brasure de cuivre au «baiser», en passant par «la nature dans le corps», «la flamme de l’amour», «la quête du dialogue», «à Dieu les guerres », etc., les œuvres de cet artiste plasticien représentent les scènes de vie du quotidien. En fait, les sculptures de Dieudonné Fokou sont faites en majorité d’un ensemble de brasure et de soudure du cuivre, du fer et de bronze. Cette exposition de sculpture révèle la dextérité de l’artiste à dompter le métal, à lui donner des expressions représentant des scènes et des mouvements de la vie quotidienne.

À travers ses œuvres développées autour des thématiques de la justice, l’homme et son environnement, la quête de la paix, la quête de l’amour, l’artiste a voulu expliquer son ressenti face à cette société africaine asservie par son occidentalisation et par ses pertes d’identité. «Dans une société où l’anarchie s’avance à pas de géant, l’incivisme, l’ignorance et l’égoïsme contribuent à la destruction des valeurs humaines qui se retrouvent liquéfiées au point de ruisseler», explique l’artiste plasticien. À travers ses œuvres, il s’exprime en interprétant à sa manière la façon dont il aimerait que l’Afrique pourrait grandir et devenir un continent d’espoir et de réussite.

Par Josiane Afom

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP