Mercredi, 21 Février 2018
Accueil quotidien mutations culture « Nous étions un 23 juillet »:testament d’une vie tourmentée6

« Nous étions un 23 juillet »:testament d’une vie tourmentée6

83
- Publicité -

Douce mixture de peines et de joies, le troisième roman de Lova Nyemb Bassong intitulé « Nous étions un 23 juillet », une sorte d’adieu que l’héroïne fait à son âme sœur.  

Par Aïcha Nsangou

Le déclic : un cancer du sein. La veille d’une journée de Noël comme elle les aime, Mahola se rend chez son médecin. Cette dernière, qui au fil des consultations est devenue son amie, lui apprend qu’elle souffre peut-être d’un cancer. Difficile désormais de convaincre Mahola, 43 ans, du contraire. Celle-ci se dessine les contours de sa résignation en comptant elle-même les jours qui lui restent sur terre. Cette situation la pousse à refaire le film de sa vie. Le conte de son passage terrestre est une lettre aux allures de testament à l’endroit de Kilamah, son âme sœur qui vit aux Etats-Unis et avec qui elle n’a pas échangé depuis de longues années. La lettre structurée en cinq chapitres est une ballade qui conduit le lecteur dans les méandres de la vie de l’héroïne du Cameroun au Canada -où elle réside actuellement- en passant par la France et l’Angleterre où elle a également vécu. Une jeune fille a qui la vie aura tout donné mais qui n’a jamais trouvé une source de satisfaction réelle à la vie.

A son amoureux, Mahola raconte sa vie aux côtés de ses deux enfants issus de son premier mariage puis de sa vie avec Nicolas, son nouveau mari mais qui avec le temps est devenu plus un ami qu’un conjoint. Dans son récit simple et imagé, Mahola soulève différents problèmes. Le rapport des noirs à certaines réalités notamment le divorce, le mariage ; la réalité des mariages interculturels, la foi ; l’immigration etc. Au sujet de l’immigration, à travers de petites anecdotes, Mahola raconte le traitement que certaines personnes de race blanche réservent aux noirs. « Je ne sais pas si je t’ai déjà raconté la fois où, au boulot, j’étais alors assistante de langue dans les écoles primaires, j’enseignais l’anglais aux petits, une inspectrice du ministère de l’Education nationale a voulu me forcer à dire que j’avais appris à parler anglais en Angleterre ou aux Etats-unis. J’eus beau lui expliquer que le Cameroun était un pays bilingue, avec pour langues officielles le français et l’anglais, rien n’y faisait ! Pour elle, parler aussi bien anglais alors qu’on venait d’Afrique n’avait aucun sens », raconte l’héroïne qui avait subit une frustration similaire quelques jours plus tard alors qu’elle souhaitait renouveler son titre de séjour dans une sous-préfecture en France.

Mahola se remémore également son histoire avec Kilamah. Elle n’avait malheureusement pas été des plus saines. Elle aurait tellement aimé être son épouse mais la vie en a décidé autrement. Une histoire qui chaque fois qu’elle était raconté à un tiers suscitait une réaction : « pourquoi tu ne vas pas le retrouver ». En fait, c’est un 23 juillet que Mahola a perdu foi en l’issue de cette relation. Ce jour-là, elle va vivre un moment atroce. La perte d’un enfant. En 129 pages, l’auteur Lova Nyemb Bassong, Teacher Assistant au département de Français à l’université de McMaster à Hamilton raconte l’histoire de Mahola, une femme à qui la vie aura été une mixture de joies et de peines, de rires et de larmes, d’amour aussi, mais jamais de haine. Car malgré tout ce qu’elle a vécu, elle n’a jamais haï. La présence des repères temporels et spatiaux dans le récit de l’auteur ont le mérite de conférer une certaine véracité à l’histoire racontée. Histoire agrémentée d’anecdotes qui motivent le lecteur  du troisième roman de Lova Nyemb Bassong intitulé,« Nous étions un 23 juillet », à dévorer jusqu’à la dernière page le roman.

 

Fiche technique de l’ouvrage :

Nom de l’ouvrage : Nous étions un 23 juillet

Auteur : Lova Nyemb Bassong

Nombre pages : 129

Genre : Roman

Editeur : Proximité

Prix : 5000 Fcfa

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP