Dimanche, 21 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations sante Emmanuel Chatué: le promoteur de la chaîne de télévision Canal 2s’investit dans la protection de l’enfance

Emmanuel Chatué: le promoteur de la chaîne de télévision Canal 2s’investit dans la protection de l’enfance

367
- Publicité -

Emmanuel Chatué est plus connu dans le milieu des médias. Mais depuis 2016, avec sa désignation comme ambassadeur de bonne volonté du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), le promoteur du groupe Canal 2 international est dans la promotion de la santé. Il se présentera désormais aux côtés des autorités camerounaises pour la lutte contre les maladies infectieuses évitables par la vaccination, notamment la poliomyélite.

En cette qualité, Emmanuel Chatué a fait ses preuves en effectuant du 28 au 31 janvier dernier une visite de terrain dans son Ouest natal. Voulant ainsi prêcher par l’exemple, l’ambassadeur de bonne volonté a participé activement à la mobilisation et à la vaccination contre la poliomyélite, à l’occasion des journées locales de vaccination (Jlv) dans cette région. Une région qui est parmi  celles où la vaccination rencontre encore des obstacles à cause des tabous et des pesanteurs socioculturelles et religieuses.

Bien que le Cameroun n’ait pas enregistré de nouveau cas de poliomyélite sur son territoire depuis juillet 2016, il est important de rester en veille dans la prévention de cette maladie infectieuse qui se caractérise principalement par la paralysie des membres inférieurs du patient et peut même conduire à la mort. A cause de sa transmission rapide, un cas de poliomyélite est considéré comme problème de santé publique et impose plusieurs campagnes de vaccination dans la zone concernée.

Cette vigilance pourra s’accentuer d’autant plus que le 31 janvier en marge du 28ème sommet l’Union africaine (Ua) à Addis-Abeba en Ethiopie, les chefs d’Etat du continent ont adopté la « Déclaration ministérielle sur l’accès universel à la vaccination ». « (…) Avec le soutien politique au plus haut niveau des États, nous sommes plus que jamais près de faire en sorte que tous nos enfants bénéficient de chances égales pour une vie saine et productive », s’est satisfaite Nkosazana Dlamini-Zuma. Présidente sortante de la Commission de l’Ua .

Selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms), un enfant sur cinq en Afrique n’a toujours pas accès aux vaccins salvateurs de base. Conséquence, la rougeole à elle seule, par exemple, cause chaque année près de 61 000 décès évitables en Afrique.

Adrienne Engono Moussang

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP