Samedi, 11 Juillet 2020
Accueil quotidien mutations economie Electrification rurale:un projet pour l’éclairage des zones d’ombre

Electrification rurale:un projet pour l’éclairage des zones d’ombre

123
- Publicité -

Financé à hauteur de 87,8 milliards Fcfa par la Banque mondiale, le Perace sera déployé dans six régions du Cameroun.

Par Lucien Bodo

Un accord de crédit pour ouvrir la voie à la lumière dans les zones enclavées du Cameroun. Le partenariat signé le 12 juin dernier entre l’Etat camerounais et la Banque mondiale porte sur un montant de 87,8 milliards Fcfa. Ces fonds permettront de financer le Projet d’électrification rurale et d’accès à l’électricité dans les régions sous-desservies (Perace). Sont concernées par ce chantier prévu pour s’exécuter en cinq ans : l’Extrême-Nord, l’Adamaoua, le Nord, l’Est,  le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Globalement, le Perace ambitionne de lever les contraintes d’approvisionnement en électricité dans les parties reculées du Cameroun. Il repose sur trois composantes majeures. La première porte sur l’électrification rurale par extension de réseau. Il sera question ici de financer l’électrification de 417 nouvelles localités dans certaines zones rurales. La population bénéficiaire est estimée à plus d’un million de personnes formant un total de 256 265 ménages à l’Est, l’Extrême-Nord, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Ce volet intègre la construction et la modernisation de plusieurs infrastructures électriques, à l’instar de nouveaux postes de distribution, ou encore de nouvelles lignes de transport.

Le Perace comprend aussi un aspect « Electrification rurale décentralisée ». La conception de cette composante est basée sur deux concepts. Il y a une dimension de partenariat public-privé dans laquelle le secteur privé, y compris Eneo, joue un rôle d’opérateur et non pas d’investisseur direct. Il y a également la garantie de l’approvisionnement de mini-réseaux isolés existant exploités par Eneo et dans certaines localités par hybridation. Il s’agit, notamment, d’ajouter des mini-centrales solaires et d’étendre les réseaux existant pour une meilleure couverture du service.

Enfin, le projet intègre un soutien aux ménages pour les coûts de production. Un fonds renouvelable sera ainsi créé pour aider les ménages à s’acquitter des frais de raccordement initiaux. Selon le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, le plan est conçu de manière à ce que les clients paient 2000Fcfa et remboursent les frais de raccordement sur une période de six à huit ans en fonction du type de raccordement.

Au Cameroun, environ 20% seulement de la population rurale a accès à l’électricité. Une mauvaise statistique que le Perace devrait permettre de corriger. Ce projet sera exécuté par l’Agence d’électrification rurale, et le ministère de l’Eau et de l’Energie en assurera la maîtrise d’ouvrage.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP