Vendredi, 30 Octobre 2020
Accueil quotidien mutations economie Ecotourisme:une nouvelle branche en gestation au Cameroun

Ecotourisme:une nouvelle branche en gestation au Cameroun

135
- Publicité -

Deux experts étrangers en la matière ont présenté leur projet aux hommes de média le 24 septembre dernier à Yaoundé.
Par Rosette Ombessack
Le tourisme ornithologique ou tourisme de niche consiste en l’observation des oiseaux dans leur habitat naturel. Il s’agit d’une branche de l’écotourisme que le Cameroun entend développer à travers son ministère du Tourisme et des Loisirs (Mintoul). C’est ce qui explique la présence au Cameroun de deux experts en la matière (Noam Shany, israélien et Pedro Casals, espagnole). Invités personnels du ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs (Minetat/Mintoul), Bello Bouba Maïgari, ils ont dévoilé le 24 septembre dernier à Yaoundé, au cours d’un point de presse, le potentiel du pays et les étapes à suivre pour son exploitation totale.
Aux dires de Noam Shany, il est communément admis que les ornithologues invétérés seront parmi les premiers touristes à reprendre leurs voyages, après le COVID-19. Il est donc temps pour le Cameroun de baliser les pistes propices au développement de cette activité. Ce d’autant plus que le Cameroun abrite un grand nombre d’espèces d’oiseaux endémiques (environ sept). « Ce sont des trésors nationaux que l’argent ne peut acheter, et que des millions d’écotouristes aimeraient voir dans leur environnement naturel et préserver», souligne l’expert. Il ajoute que le tourisme ornithologique est une clé pour ouvrir la porte au large marché de l’écotourisme. Ce dernier génère de nombreux emplois.
Le Minetat/Mintoul reconnaît que le Cameroun regorge de toutes les richesses du continent africain, pas toujours suffisamment exploitées ou mis en valeur, qui peuvent pourtant intéresser les touristes. « Lorsque j’ai reçu nos amis, j’étais très loin de savoir ce qu’ils m’ont dit à propos d’une espèce d’oiseaux qu’on ne trouve uniquement que dans le koupe-Manengouba, et qui ne peuvent pas se déplacer à deux ou trois kilomètres. Il est fort probable qu’ils attirent les amoureux de la nature », argue Bello Bouba Maigari. Il s’agit du Mount Kupe Bush Strike, ou Pie-grièche du Mont Koupe en français.
A cet effet, il est prévu une expédition constituée, entre autres, d’experts internationaux en écotourisme, en ornithologie et d’un photographe d’oiseaux de renommée mondiale. Le groupe formé devra entamer la création du matériel graphique qui mettra en valeur l’énorme potentiel du Cameroun. L’expédition dont la période ira de février à mi-mars 2021 a-t-on appris, va couvrir tout le pays.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP