Mardi, 4 Août 2020
Accueil quotidien mutations societe Du feu sur le « Trésor » à Yaoundé:le jour d’après

Du feu sur le « Trésor » à Yaoundé:le jour d’après

49
- Publicité -

Vu de l’extérieur, rien n’indique qu’un incendie s’est produit à la Trésorerie générale de Yaoundé. Il est environ 9h le 25 juillet dernier quand l’équipe de reportage de Mutations se rend sur le lieu du sinistre. Une fois devant le portail secondaire de la Trésorerie générale de Yaoundé se trouvant vers la montée qui mène au Palais de justice en prenant les escaliers, les reporters tombent sur un élément de la garde présidentielle (Gp). Ce dernier refoule toute personne qui s’approche de l’entrée. « Je suis un technicien, j’ai été appelé de toute urgence pour des travaux de réfection, mais on n’interdit l’accès », renseigne un homme qui tient en main un « sac mbandjock » [sac de marché]. L’homme sort son téléphone, passe un coup de fil. Quelques minutes plus tard, le portail s’ouvre, aussitôt sort un monsieur qui prend le technicien par la main.
Entre l’ouverture et la fermeture du portail, l’œil du reporter est passé et repassé, découvrant le nouveau décor intérieur du bâtiment. Une salle aux murs totalement noircis par des flammes. Toutes les ouvertures ont brulé [portes et fenêtres]. L’on peut apercevoir dans la salle du bois calciné, de pile de papiers pas totalement consumés. Vu de loin, ce sont deux salles du bâtiment annexe A 6 qui auraient subi la rage des flammes.
Le dispositif sécuritaire a été renforcé. Outre les militaires habituellement présents sur le lieu, est adjointe la Gp. Une journaliste du poste nationale arrivée dans la foulée est admise à visiter le bâtiment par un homme que l’on présente comme le trésorier payeur général(Tpg). La presse privée est tenue à bonne distance par les militaires sur instructions, disent-ils du Tpg. « Mes frères ne nous en voulez pas. On ne fait qu’exécuter les ordres », déclare un militaire qui tire péniblement le vieux portail qui sert de barrière à l’entrée.
Dans un communiqué publié le 25 juillet le ministre des Finances Louis Paul Motaze informe l’opinion publique qu’en date du 24 juillet 2020, vers 22h40, un incendie s’est déclaré dans le bâtiment annexe de la Trésorerie générale de Yaoundé. Lequel bâtiment annexe abrite les services de contrôle et traitement informatique des Comptabilités de la circonscription financière régionale.
Grâce à l’intervention prompte des militaires de garde et des sapeurs-pompiers, ces derniers, dit-on, appelés par les militaires, l’incendie a été maîtrisé vers 00h20. Le bilan provisoire de cet incendie, selon le communiqué du Minfi, fait état de la destruction d’un certain nombre de matériels et de documents physiques.
Des mesures, apprend-on, sont en train d’être prises pour un remplacement depuis le 25 juillet, des principaux matériels et équipements ainsi que du rétablissement par les services compétents de Eneo du circuit électrique. Le Minfi a été aperçu à deux reprises sur le lieu de l’incendie. Une première fois autour de 9h, puis vers 12h30. Des dispositions, apprend-on du communiqué, ont été prises pour une reprise normale des activités dès ce jour [27 juillet]. Une enquête ouverte permettra de déterminer les causes exactes de cet incendie.

Par Jenner Onana

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP