Dimanche, 8 December 2019
Accueil quotidien mutations sante Dr Orphée Hot: “Il y a un suivi assez lourd et à long terme à respecter”

Dr Orphée Hot: “Il y a un suivi assez lourd et à long terme à respecter”

73
- Publicité -

 

Pédiatre en service à l’Hôpital général de Yaoundé, il s’exprime, entre autres, sur la prise en charge post-opératoire des deux ex-siamoises.

Par Guy Martial Tchinda

Comment vivent des enfants siamois ?

D’abord, il faut signaler qu’il existe parfois des anomalies qui font qu’ils ne peuvent pas vivre longtemps dans certains cas. Mais lorsqu’ils sont encore collés, et que la vie est compatible, forcément il y a une dépendance. Ceux qui ont été opérés à Lyon par exemple possédaient un foie commun. Ça veut dire que le métabolisme est lié. C’est comme s’il s’agissait d’un seul et même individu par rapport à certains organes, sauf que cet individu a deux bouches. La dépendance est donc organique. Ça dépend du niveau de lésions.

Ils peuvent être siamois par exemple sur le plan cutané uniquement, là c’est plus facile. Mais lorsque les organes sont communs, là ils ont un seul métabolisme pour deux. On note également une dépendance affective de l’un envers l’autre ; mais aussi des parents puisqu’ils sont obligés de porter les enfants tous les deux au même moment.

Pour ce qui est de l’alimentation, lorsqu’on nourrit l’un des deux, est-ce que l’autre en bénéficie aussi ?

Oui. Mais partiellement. Là encore ça dépend du niveau de lésions comme je l’ai évoqué tout à l’heure.

Lorsqu’ils sont séparés, est-ce que la dépendance qui les caractérisait au moment où ils étaient collés ne peut pas les affecter ?

En réalité, lorsqu’on les sépare, on fait des greffes d’organes. Sauf pour les organes paires comme les reins, puisque chaque être humain peut vivre avec un seul rein. Mais pour ce qui est du foie, par exemple, le foie commun va rester sur l’un et le foie greffé ira chez l’autre. Après c’est deux personnes totalement différentes. Si les greffes sont bien tolérées, si elles survivent à l’opération, c’est des personnes différentes qui vont vivre de façon tout à fait autonome.

Après une pareille opération, quelle est la suite de la prise en charge, aussi bien au niveau médical que familial ?

Au niveau médical il y a le suivi de la greffe. Parce qu’il faut savoir qu’on ne fait pas une greffe et puis on s’en va. Il y a un suivi assez lourd et à long terme à respecter. Il vise à vérifier que le receveur tolère bien la greffe, que l’organe fonctionne bien, etc. Sur le plan pscyho-affectif, donc familial, il faut accompagner la famille. Parce qu’on a une maman qui a vécu le traumatisme d’avoir mis au monde des siamois, avec tout ce que cela comporte comme regard de la société. Il faut l’aider à revivre une nouvelle vie, savoir qu’elle n’a plus ce que d’autres appelleraient « des monstres ». La société, notamment l’Etat, doit l’accompagner face à cette nouvelle réalité heureuse.

Pareil pour les enfants. Ce ne sont encore que des nourrissons. Donc il faut tout leur réapprendre. Les activités psycho-motrices n’ont pas été développées normalement. Et pour cela il faudra les aider à rattraper ce retard. Parce que collés, ils ne faisaient pratiquement rien.

Le suivi médical peut-il se faire ici au Cameroun ?

Je pense que ce qui va se passer c’est que le corps médical en charge de ces petites dira ce qu’il y a lieu de faire. La réalité c’est que nous sommes incapables de faire quoi que ce soit au niveau du Cameroun. Pour les problèmes de greffe par exemple, nous ne greffons pas. Donc en théorie, nous ne pouvons pas savoir comment on suit une greffe. Même si des gens ont été à l’école. Mais c’est un peu comme quelqu’un qui vous dit « j’ai été à l’Esstic » mais il n’a jamais pratiqué. Donc on donnera un programme de suivi qu’on essayera d’appliquer. Sauf que parfois chez nous c’est compliqué. C’est pour cette raison d’ailleurs que ces enfants vont rester en France pendant un certain temps. Il vaudrait mieux qu’ils restent là-bas à mon humble avis.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP