Lundi, 18 Juin 2018
Accueil quotidien mutations environnement Dr Boris Franck Bob Abessolo: « L’appareil génital féminin peut être affecté »

Dr Boris Franck Bob Abessolo: « L’appareil génital féminin peut être affecté »

202
- Publicité -

Le médecin en service à l’hôpital de district de Ngong propose des règles pour se prémunir des dangers des ordures sur la santé.
Par Arnaud Kuipo
Quel est l’impact de l’exposition aux ordures sur la santé de l’Homme ?
L’organisme étant structuré en systèmes, il y en a qui sont directement touchés par les ordures et d’autres pas. Parlant des premiers, l’on y trouve les systèmes digestif, respiratoire, pigmentaire, et dans une certaine mesure le système génital féminin surtout. Au niveau du tube digestif, les maladies peuvent être des entérites ou gastroentérites dont la cause peut être entre autres, bactérienne et virale. Au niveau respiratoire, on peut citer des bronchites et des pneumonies. Au niveau génital, on a des vulvo-vaginites. Enfin sur la peau on peut avoir des dermatites, ou alors des infections des plaies et des lésions cutanées. Pour ce qui est des infections du vagin, elles peuvent survenir quand la femme se met à l’aise. Puisque pour uriner, elle n’ira pas dans un endroit forcément propre, mais elle va regarder tout autour et viser peut-être une poubelle.

Et le rôle des mouches ?
Une mouche peut transporter des centaines de microbes. Les microbes sont microscopiques et les mouches aussi. Sur une patte, plusieurs microbes peuvent s’y trouver. En se posant sur de la nourriture ou sur une plaie, elle peut déposer ces microbes pris d’une poubelle ou des eaux usées.

Comment se prémunir contre ces maladies ?
Quand un homme vit au milieu des ordures, ce n’est pas évident qu’il soit toujours en santé. Mais l’on peut pratiquer l’hygiène de base. Avant de manger, il faut se laver les mains par exemple systématiquement. Il faut éviter le contact avec ces ordures. Pour les femmes, elles doivent éviter d’uriner çà et là. Parce ce l’appareil génital peut être affecté. De plus, on ne va pas dire aux gens de marcher avec des masques ; mais éviter le contact avec ces ordures au maximum. Pour ces commerçantes installées à proximité des ordures et eaux usées, elles doivent être vigilantes. Que celles qui peuvent porter des masques le fassent, ou alors qu’elles s’habillent de façon un peu plus couvrante. Mais la principale lutte viendrait sur la disposition de ces ordures qui ne doivent pas être à tous les coins de la rue.

²

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP