Vendredi, 19 Janvier 2018
Accueil quotidien mutations tech & web Un chauffeur de taxi conçoit un nouveau spécimen de badge rejeté par le ministère des Transports

Un chauffeur de taxi conçoit un nouveau spécimen de badge rejeté par le ministère des Transports

109
- Publicité -

Dominique Jules Saah indique dans cette interview que son spécimen de badge aidera la police à mettre la main sur les taximen braqueurs
Par Pascal Dibamou et Audrey Perem(Stg)

Le spécimen du badge de chauffeur taxi déjà protégé

Pourquoi avoir choisi de confectionner un nouveau spécimen de Badge de chauffeur de taxi?
En fait j’ai pensé apporter des modifications à la forme des badges de taximen utilisée actuellement par les chauffeurs de taxi exerçant au Cameroun pour deux raisons : d’abord pour les protéger ensuite pour la sécurité des passagers en ce sens qu’il favorise l’identification instantanée desdits chauffeurs ou de la voiture grâce à la plaque d’immatriculation qui pourra être désormais vu par tous les passagers dès leur entrée dans un taxi. J’ai eu cette idée après avoir été agressé dans un taxi au niveau d’Awae Escalier au environ de 4h du matin. J’allais prendre mon taxi au niveau de la station d’Ekounou.

Quelle innovation apportez-vous au Badge de chauffeur de taxi en circulation ?
Le spécimen de badge que j’ai conçu apporte deux innovations. La première est l’immatriculation de la voiture plaquée en gros caractère sur le badge. La deuxième est la réduction du gabarit du badge qui a pour avantage de permettre au chauffeur de mieux les conserver. En plus ces deux innovations sont contenues sur un support spécial qui s’encastre au niveau du rétroviseur.

En quoi ce nouveau spécimen de badge peut-il garantir la sécurité des passagers?
Ce nouveau spécimen permettra à l’usager de connaitre non seulement le matricule du chauffeur mais aussi l’immatriculation du véhicule. Cela permettra à l’usager en cas de pépin de donner ce numéro à la police. Toute chose qui tient à cœur au ministère des Transports qui centralise actuellement le fichier national des badges. Ceci permettra de mettre la main sur les taximen braqueurs et leurs complices.

Avez-vous présenté votre innovation au ministère des Transports ? Si oui qu’est-ce qu’on vous a répondu ?
Je suis un légaliste. Après avoir conçu le spécimen de badge que je trouve approprié sauf avis contraire des autorités, j’ai saisi le ministre des Transports Edgard Alain Mebe Ngo’o. Le but pour moi était de présenter ce spécimen afin qu’il l’adopte. Mais la réponse à ma correspondance sonne comme un rejet de ma proposition. En effet, le ministre a indiqué que les badges des chauffeurs sont en cours d’élaboration et tous les acteurs du secteur seront informés le moment venu. A cet instant je suis confus. Je ne sais pas si c’est mon spécimen qui sera utilisé. Je reste néanmoins à l’écoute.

Si l’on ne retient pas votre spécimen qu’allez-vous faire ?
Ça serait dommage pour la sécurité des usagers parce que le model de badge actuel n’a rien résolu. La preuve j’ai été agressé dans un taxi et je n’ai pas pu identifier non seulement mes agresseurs mais aussi le véhicule. Aussi je serai déçu parce que mon œuvre n’aura servi à rien.

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP