Mercredi, 12 December 2018
Accueil quotidien mutations economie Financements:l’envol de la dette du Cameroun

Financements:l’envol de la dette du Cameroun

437
- Publicité -
dette du Cameroun

Confronté à une santé économique mondiale morose, le pays recherche des fonds pour ses multiples projets. La dette du Cameroun prend du volume au fil des jours. Le 28 juin dernier, la Caisse autonome d’amortissement (Caa) révélait que celle-ci s’élève à 5 383 milliards de Fcfa.

Par Lucien Bodo

Ceci représente 30,3% du Produit intérieur brut (Pib). Cet encours a par ailleurs connu une augmentation de 1,6% de glissement mensuel et 13% en glissement annuel. Le rétroviseur des chiffres reflète lui aussi la montée de l’endettement du Cameroun. 4 725 milliards de Fcfa en 2016, 4488 milliards de Fcfa en 2015 et 3579 milliards de Fcfa en 2014. En octobre 2016, la Caa avait même commis un document qui explique la stratégie

d’endettement du Cameroun à moyen terme sur la période 2017-2019. Il ressort que le besoin d’endettement pour cette période s’élève à 3 463 milliards de Fcfa couverts à hauteur de 1200 milliards de Fcfa sur le marché domestique et 2 263 milliards de Fcfa sur le marché extérieur. Par cette option, l’Etat vise une composition du portefeuille à l’horizon 2019 de 75% de dette extérieure et 25% de dette intérieure. Une première projection entre 2016 et 2018 l’envisageait à 70% de dette extérieure contre 30% de dette intérieure.

Ce changement est le fait de nombreux projets dans lesquels est engagé le Cameroun notamment la Coupe d’Afrique des nations 2019 et le plan d’urgence triennal. Par ailleurs, le document rendu public par la Caa évoque une conjoncture économique défavorable marquée par la chute des cours de matières premières. D’après ce document, l’année 2017 devait en principe bénéficier de 1 145 milliards. Mais cette somme pourrait être revue à la hausse au regard des évènements de ces derniers mois. En juin dernier en effet, le chef de l’Etat avait signé une ordonnance faisant passer le plafond de l’endettement de 1000 milliards à 1700 milliards pour l’année en cours.

Projection

De plus, certaines institutions internationales qui continuent de donner une note satisfaisante au Cameroun (BB) prévoient que la dette du Cameroun devrait encore s’accroître. D’ici 2020, elle aura atteint 33% du Pib selon Standards and Poors, une agence de notation américaine. Cette projection correspond à une augmentation de 7% sur la période 2016-2020. Au Cours de celle-ci, les charges d’intérêt vont avoisiner « 5,2% des recettes publiques » contre 5,1% en 2016.

La solvabilité demeure la principale pomme de discorde sur le sujet de l’endettement camerounais. En juin dernier, le Cameroun a bénéficié d’un prêt triennal de 390,4 milliards de Fcfa de la part du Fonds monétaire international (Fmi). Chose curieuse puisque le Fmi est la principale institution qui exprime régulièrement des réserves sur l’endettement grandissant du pays. Celle-ci a invité à plusieurs reprises l’Etat du Cameroun à réduire son rythme d’endettement au regard de la fragile croissance des pays d’Afrique sub-saharienne.

Mais les autorités camerounaises n’ont jamais été de cet avis en indiquant que le Cameroun est encore loin du seuil d’endettement public critique réglementaire en Zone Cemac. Celui-ci est en effet de 70% du Pib. Le gouvernement a quant à lui placé le sien à 40%. Par ailleurs, le Cameroun ne figure pas non plus dans la liste des pays les plus endettés de la planète. Le pays n’est que 34ème sur 45 pays dans un classement régional du Fmi rendu public en 2016. Celui ne prenait en compte que l’Afrique subsaharienne

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP