Mardi, 23 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations sante Destruction de l’environnement:405 entreprises sommées de payer les amendes

Destruction de l’environnement:405 entreprises sommées de payer les amendes

140
- Publicité -

Le Minepded menace de traîner ces structures en justice si elle ne s’acquittent pas des sommes à elles imputées en 2015.
Par Guy Martial Tchinda
Au total 405 entreprises ont écopé d’une sanction en 2015 suite aux inspections et contrôles environnementaux effectués par la Brigade nationale et les Brigades régionales des Inspections environnementales. A celles-ci, le ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable demande de « s’acquitter desdites amendes dans les plus brefs délais, faute de quoi les contrevenants se verront traduits devant les juridictions territorialement compétentes pour suite de la procédure », martèle Pierre Hélé, dans un communiqué publié dans les colonnes du quotidien Cameroon Tribune.

Il est reproché à ces établissements dont les montants d’amendes s’élèvent d’un à 27 millions Fcfa, la fabrication, la détention, l’utilisation, la distribution, la commercialisation d’emballages plastiques non- biodégradables ; le défaut de réalisation des études d’impact environnemental et social ; l’empêchement de l’accomplissement des contrôles environnementaux ; la dégradation des sols et sous-sols. Mais aussi la dégradation de la qualité des eaux superficielles entre autres.
Toutes des fautes que le Minepded considère comme des « faits constitutifs d’infraction à certaines dispositions de la Loi-cadre relative à la gestion de l’environnement du 05 Aout 1996», peut-on lire dans la note du Minepded.

Cette loi dispose par exemple en son article 17 que « le promoteur ou le maître de tout projet d’aménagement, d’ouvrage, d’équipement ou d’installation qui risque, en raison de sa dimension, de sa nature ou des incidents des activités qui y sont exercées sur le milieu naturel, de porter atteinte à l’environnement est tenu de réaliser […] une étude d’impact […] ». Par ailleurs, en 2012, les emballages plastiques non-biodégradables ont été systématiquement interdits. Malheureusement, malgré l’entrée en vigueur de ces mesures visant à assainir l’environnement, l’on continue d’observer des comportements peu écologiques.

Les amendes les plus élevées de la liste:
Société Meng Jiang Rong : 27.000.000 Fcfa
Camp Sic Domayo Maroua 17.000.000 Fcfa
ICTD SARL (Logbaba) : 15.000.000 Fcfa
C. NDS Plastique Sarl : 15.000.000 Fcfa
N.D.S Plastique Sarl : 15.000.000 Fcfa
Food and Beverage Industries : 15.000.000 Fcfa
C. Ets Emphi : 15.000.000 Fcfa
Ets Emphi : 15.000.000 Fcfa
Cristal S.a : 15.000.000 Fcfa
Citram Sarl : 15.000.000 Fcfa
Sycraf Sarl marché central : 15.000.000 Fcfa
Nziko Sarl (Mbalmayo) : 15.000.000 Fcfa
C. Ets Emphi : 15.000.000 Fcfa
Buns Mbalmayo : 15.000.000 Fcfa
Boulangerie Selecte (Etoa-meki : 15.000.000 Fcfa

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP