Jeudi, 20 Septembre 2018
Accueil quotidien mutations education Crises humanitaires: l’Université de Maroua lance un débat à la faveur d’un colloque

Crises humanitaires: l’Université de Maroua lance un débat à la faveur d’un colloque

350
- Publicité -
Université de maroua
Le colloque sur les crises humanitaires a regroupé des enseignants venus de quatre universités du Cameroun.

Par Jacques Kaldaoussa 

 

La faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Maroua a organisé,  un colloque sur le thème : « Crises humanitaires et responsabilités ». Ces travaux ont eu lieu les 29 et 30 mars derniers. D’éminents professeurs de rang magistral  étaient les animateurs des conférences -débats.  
Entre autres sujets débattus à l’amphithéâtre 700 de l’université et au cercle municipal, on peut noter ceux ayant trait à la responsabilité civile des parents du fait de leurs enfants en contexte de crise humanitaire, aux conflits armés, aux crises humanitaires et à la responsabilité indirecte des chefs politiques. Etant entendu que la responsabilité consiste en la capacité à prendre des décisions et à anticiper sur le terrain de la gestion des crises, afin de les contenir.
Université de Maroua

Premier forum

Pour ce tout premier colloque organisé par la faculté des sciences juridiques et politiques, le doyen, Spener Yawaga, a justifié sa tenue par plusieurs enjeux, en raison du climat d’insécurité qui règne dans la région de l’Extrême-Nord. « Etant donné que nous vivons cette situation en direct, il était judicieux qu’on interroge la science sur ce qui s’est passé, ce qu’on aurait pu faire, ce qu’on doit faire, afin d’entrevoir l’avenir ».
Il était donc temps pour les professionnels du droit de faire le diagnostic des questions liées aux crises humanitaires et aboutir à des solutions pérennes. « Nous avons retenu une approche pluridisciplinaire qui nous permet d’interroger chaque discipline. Nous sommes certes une faculté de droit, mais il n’y a pas que les questions juridiques qui se trouvent ici posées. Il y a des aspects sociologiques, anthropologiques, historiques qui méritent d’être connues. C’est la raison d’être de la diversité de ces intervenants », a expliqué le doyen, Spener Yawaga. Ce tout premier forum du genre organisé par la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Maroua marque ainsi un tournant décisif dans la quête des connaissances et l’animation de son espace estudiantin.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP