Vendredi, 5 Juin 2020
Accueil quotidien mutations societe COVID-19:des hommes de médias sensibilisent à Kribi

COVID-19:des hommes de médias sensibilisent à Kribi

201
- Publicité -

Sous la bannière des journées océanaises de la communication et de la liberté de la presse, ils ont distribué du matériel d’hygiène au sein des administrations et autres lieux publics.

Par Lazare Kingue

A Kribi, la pandémie du coronavirus est un adversaire commun. Journalistes, animateurs, cadreurs et professionnels des métiers connexes à la communication ont décidé de saisir le taureau par les cornes. Objectif, barrer la voie au mal de l’heure. Sous la bannière des journées océanaises de la communication et de la liberté de la presse ( Joclp) dont la 5e édition sera célébrée du 1er au 8 mai 2020 à Kribi, ils ont mené une campagne de sensibilisation couplée à la distribution gratuite des seaux, des savons et des gels hydro-alcooliques.

La caravane citoyenne, conduite par le président du comité d’organisation des Joclp pour cette édition, Laurent Lendri Pouasse, s’est déployée en deux phases. La première, effectuée jeudi 9 avril a connu 13 étapes. Le ton est donné à la délégation départementale de la Communication de l’Océan. Puis cap à l’entrée de la ville à Londji (15 km du centre urbain). A la barrière de police tout comme au débarcadère, journalistes, communicateurs, etc. vont user de la parole et des dons comme armes fatales contre le coronavirus. Avec la même vigueur, le message sera distillé dans tous les marchés, les gares routières, les services administratifs ainsi qu’aux chutes de la Lobé qui est un lieu touristique accueillant grand monde au quotidien.

La seconde phase déployée le jour d’après a débuté par une escale à la préfecture de l’Océan. Après avoir entretenu les fonctionnaires sur l’observation des mesures barrières, il a été fait don de matériel d’hygiène dans ce lieu public. Une action vivement saluée par le patron de l’Océan qui s’est prêté à l’exercice de lavage des mains en assimilant ce combat à l’événement du jour : le vendredi Saint. « Ce jour marque la mort du coronavirus et dimanche sera la résurrection d’un Cameroun sans pandémie. Amen ! » Belle invocation du patron des lieux dans un langage fort imagé.

Après la préfecture, la caravane «Stop COVID-19» s’est ébranlée dans les zones périphériques notamment la Socapalm et les campements pygmée Bagyeli. Là-bas, au constat que les habitants n’ont pas du tout conscience de la réalité de cette pandémie, chaque communicateur a pris la parole pour sensibiliser et convaincre. « Pour cette deuxième phase et surtout avec les nouvelles mesures barrières du chef du gouvernement qui s’ajoutent aux 13 premières, nous sommes montés en gamme, avec des messages plus poignants encore, pour sensibiliser et informer en direct hors de nos studios et salles de rédaction» souligne Laurent Lendri Pouasse.

Notons que c’est une célébration de haute facture que promet le communicateur par ailleurs opérateur économique Lendri Pouasse début mai prochain, avec au menu des expositions du savoir-faire des communicateurs au village de la foire, une séance de formation syndicale et de renforcement des capacités des journalistes dans le traitement de l’information ainsi qu’une soirée de gala avec remise de prix pour saluer le travail des professionnels du plus beau métier au monde.  Le plus grand souhait reste donc que la pandémie soit maitrisée.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP