Mardi, 23 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations politique Contentieux des sénatoriales: le Conseil constitutionnel doit statuer aujourd’hui sur le cas de la liste du Rdpc dans la région de l’Ouest

Contentieux des sénatoriales: le Conseil constitutionnel doit statuer aujourd’hui sur le cas de la liste du Rdpc dans la région de l’Ouest

211
- Publicité -

Le Rdpc sur des charbons ardents au cours du contentieux des senatoriales. Le parti au pouvoir est accroché par son éternel adversaire qui veut disqualifier sa liste dans la région de l’Ouest.
Par Ludovic Amara
Teingnidetio Joseph, Teingnidetio Jean ou Teingni Detio Jean ? Le septième nom sur la liste du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dans la région de l’Ouest, ne met pas d’accord le Social Democratic Front (SDF) et le parti au pouvoir. Le candidat SDF Paul Tchatchouang en est convaincu ; il s’agit « d’une personne fictive et inexistante […] un personnage imaginaire et frauduleux […] inséré dans la liste du Rdpc à la dernière minute pour éviter la disqualification ». Depuis le 07 mars dernier et la publication des listes des candidats, le septième nom de la liste Rdpc de l’Ouest a été changé trois fois par Elections Cameroon (Elecam). Un argument suffisant pour que le plaignant pointe des violations des articles 164 et 165 du code électoral relatifs à l’identité des candidats.

Le Rdpc à travers le secrétaire général adjoint du comité central (Sga/cc), Grégoire Owona, reconnait qu’il ne s’agit pas de « Joseph » mais de « Jean » et explique qu’un « certificat d’individualité » déposé par le préfet des Bamboutous (département d’origine du candidat), fait partie du dossier dudit candidat qui a été reçu par Elecam le 22 février dernier. Problème : pourquoi fournir une pièce justificative alors même qu’aucun recours n’avait encore été déposé contre la liste ? La requête est en effet introduite par le SDF le 08 mars dernier, après la publication des listes. Un cadre de ce parti d’opposition développe : « Le Rdpc n’avait que des noms, pas des dossiers de candidats. Et Teingni Detio Jean vient remplacer un certain « Fossi » qui était dans la liste de départ du parti. C’est un ministre qui a introduit ce nom, mais Elecam l’a mal orthographié en l’absence de dossier. Sinon comment comprenez-vous qu’un dossier de candidature comporte au moins cinq documents avec le nom du candidat, mais que le nom de ce candidat ne parvient pas être orthographié correctement ? ».

Pour le SDF, il s’agit en fait du chef supérieur du groupement Bamesingué dans les Bamboutos. Ni Elecam, ni le Rdpc n’ont été en mesure de fournir le dossier de candidature du candidat. Un haut responsable du Rdpc explique qu’en fait, « pratiquement toutes les listes Rdpc ont des soucis. Le SDF à l’Ouest a juste été plus vigilant ». Après un renvoi pour délibéré à la fin de l’audience, le président du Conseil a fini par renvoyer l’affaire au 19 mars prochain avec obligation au candidat de se présenter.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP