Mardi, 12 Novembre 2019
Accueil quotidien mutations politique Conseil supérieur de la magistrature : Ayah Paul Abine « expédié » à la retraite

Conseil supérieur de la magistrature : Ayah Paul Abine « expédié » à la retraite

1124
- Publicité -
Conseil supérieur de la magistrature

C’est l’un des enseignements du Conseil supérieur de la magistrature tenu le mercredi 9 juin au palais de l’Unité.

Par Ludovic Amara

Ayah Paul Abine est désormais ex-avocat général de la Cour suprême. Son cas était particulièrement attendu au sein de l’opinion publique. Le Conseil supérieur de la  magistrature tenu mercredi au palais de l’Unité, sous la présidence du chef de l’Etat (en qualité de président dudit conseil) a décidé de sa mise à la retraite. Il est en détention au secrétariat d’Etat à la Défense (Sed). En effet, le magistrat hors hiérarchie est en indélicatesse avec la justice dans le cadre de la crise anglophone. D’évidence, son «éviction » n’annonce pas des jours moins moroses pour lui. Par ailleurs, « un magistrat d’expression anglaise a été nommé président de la Chambre judiciaire de la Cour suprême », renseigne le communiqué signé du secrétaire du Conseil supérieur de la magistrature, et conseiller juridique du chef de l’Etat, le magistrat Jean Fouman Akam.

Toutefois, le Conseil supérieur de la magistrature  a du reste examiné sept points à l’ordre du jour. Il s’agissait de la prestation de serment de nouveaux membres du Conseil, de l’examen des dossiers de poursuites disciplinaires de sept magistrats du siège, de l’intégration dans le corps de la magistrature des auditeurs des promotions de l’Enam, de l’inscription aux tableaux d’avancement, des promotions, de la désignation d’un membre du Conseil constitutionnel, et des nominations et des affectations.

Tcs

Emmanuel Ndjere, magistrat et secrétaire général du ministère de la Communication prend la tête du Tribunal criminel spécial (Tcs). Il remplace Yap Abdou, le tout premier président du Tcs, en poste depuis avril 2012. Emmanuel Ndjere sera secondé dans sa tâche par Annie Noëlle Bahounoui Batende, juge d’instruction, nommée vice-présidente. Cette magistrate s’est rendue célèbre en 2013 pour avoir fait incarcérer un ministre en fonction : feu Louis Bapès Bapès, ministre des Enseignements secondaires.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP