Mercredi, 24 Juillet 2019
Accueil quotidien mutations politique Conférence générale des anglophones:le CPP soutient l’initiative

Conférence générale des anglophones:le CPP soutient l’initiative

608
- Publicité -

La présidente nationale de cette formation politique de l’opposition encourage la tenue de ce dialogue en dépit des obstacles encourus.
Par Jenner Onana (Stagiaire)
« Ceux qui veulent la paix doivent être plus courageux et plus déterminés que ceux qui par cynisme ou désespoir, trouvent leur compte dans le chaos ». Cette déclaration est contenue dans un communiqué publié hier 02 août, par le Cameroon People’s Party (CPP). En effet, la présidente nationale de cette formation politique de l’opposition, Kah Walla, encourage les initiateurs de la Conférence générale des anglophones (Cga), à persévérer dans leurs efforts, quels que soient les obstacles auxquels ils font face. Elle pense que l’initiative prise par des hommes religieux est salutaire, « dans la mesure où elle traduit une volonté de dialoguer en vue de contribuer à une résolution de la profonde crise qui s’est aujourd’hui transformée en guerre civile dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ».

De plus, soutient Kah Walla, l’initiative de la « troisième Conférence générale des anglophone », est d’autant plus importante qu’elle est suggérée à une croisée de chemins. « D’une part, elle est initiée dans un contexte où les populations restent otages des extrêmes violences qui créent beaucoup de malheur. D’autre part, elle (la Cga, Ndlr), est indubitablement une lueur d’espoir pour toutes les populations qui ont soif de paix, et qui veulent une résolution pacifique de ce contentieux ».

D’après le communiqué du CPP, la crise sociopolitique en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, « pose la question de la refondation du pays sur les plans constitutionnel, de la gouvernance, de la répartition des richesses et du vivre-ensemble ». L’unique solution, conclut le document signé de la présidente nationale du CPP, par ailleurs membre du Mouvement Stand up for Cameroon, « est une transition politique démocratique permettant de traiter en profondeur les problèmes fondamentaux que cette situation critique nous permet de toucher du doigt ».

Annoncée le 25 juillet dernier par le cardinal Christian Tumi qu’accompagnaient le révérend Babila George Fochang de l’Eglise presbytérienne du Cameroun (Epc), l’Imam Alhadji Mohamed Aboubakar de la mosquée centrale de Buea (Sud-Ouest), et l’Imam Turkur Mohamed Adamu de la mosquée centrale de Bamenda (Nord-Ouest), la Cga devrait se tenir les 29 et 30 août prochains. Cependant, celle-ci ne trouve pas un écho favorable du côté du gouvernement camerounais qui, bien que favorable à son organisation, réfute les préalables énoncés par le cardinal Christian Tumi, l’initiateur de ce conclave, notamment la libération des leaders sécessionnistes en détention.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP