Mercredi, 23 Mai 2018
Accueil quotidien mutations societe Décès de Mgr Bala: la conférence épiscopale nationale du Cameroun parle d’un assassinat

Décès de Mgr Bala: la conférence épiscopale nationale du Cameroun parle d’un assassinat

210
- Publicité -
Conférence épiscopale

La Conférence épiscopale nationale du Cameroun a fait une déclaration le mercredi 13 juin au cours d’un point de presse.

Par Marguerite Papana

La Conférence épiscopale nationale du Cameroun (Cenc) est péremptoire : Mgr Jean Marie Benoît Bala a été assassiné. Elle exprime également un ras-le-bol. «Compte-tenu des premiers constats, nous, Evêques du Cameroun, affirmons que Mgr Jean Marie Benoît Bala ne s’est pas suicidé ; il a été brutalement assassiné. Voilà un meurtre de plus, et un de trop», lit Mgr Benoit Kala, un des secrétaires généraux de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun. Cette affirmation est accueilliedans un calme plat. Un silence que quelques sonneries de téléphone viennent rompre.

Au fur et à mesure que la lecture de la déclaration des évêques, des yeux s’embuent de larmes dans l’assistance. En dehors des hommes de médias present au point de presse d’autres personnes. Des fidèles qui veulent connaître les circonstances entourant le décès de l’évêque de Bafia. L’archevêque de Douala a le visage grave et fermé, les bras ballants le long du corps. Il est en retrait des deux secrétaires chargés de lire le communiqué.

Par ailleurs, les évêques exigent que justice soit rendue. A l’Etat du Cameroun, « il exigent que toute la lumière soit faite sur les circonstances et les mobiles de l’assassinat de Mgr Jean Marie Benoît Bala ; que les coupables soient nommément identifiés et livrés à la justice pour qu’ils soient jugés selon la loi ; que l’Etat assume son devoir régalien de protection des vies humaines, et notamment celles des autorités ecclésiastiques.

Les évêques attendent en outre les conclusions officielles de l’enquête», fait savoir la déclaration des évêques. Les évêques du Cameroun sont également revenus sur la gestion des réseaux sociaux par les utilisateurs. Par la voix de Mgr Benoît Kala ils leur  « demandent de renoncer à la diffamation, aux mensonges, aux calomnies et leur recommandent le respect de la dignité de la personne hu maine, de la vérité, de la pudeur et du discernement dans le traitement de certaines informations».

Diocèse de Bafia

De même, ladite déclaration de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun est adressée aux populations d’Ebebda. Et  aussi à ceux qui se sont mobilisés, et que la conférence épiscopale remercie «pour les efforts engagés dans la recherche du corps de l’évêque bien souvent au risque de leur propre vie». A la famille naturelle de Mgr Jean Marie Benoît Bala et aux fidèles du diocèse de Bafia, les évêques disent courage et demandent de garder la foi. Un message est également porté à l’endroit des meurtriers.

A ces derniers, les évêques «demandent de s’engager dans une démarche de conversion urgente et radicale» et prient pour eux. «Nous avons l’impression que le clergé au Cameroun est particulièrement persécuté par des forces obscures et diaboliques», a encore fait savoir la déclaration des évêques du Cameroun. De peur, il n’en est toutefois pas question. «Nous n’avons pas peur. Quand le Seigneur nous appelle, il nous demande d’être des martyrs, d’annoncer Jésus-Christ au prix de notre sang. Quel que soit ce qui peut se passer, cela ne nous empêchera pas d’annoncer l’évangile», a-t-il fait savoir aux journalistes.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP