Samedi, 20 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations societe Concours d’entrée à l’Enam: Angouing annule les admissibilités de Brenda et Junior Biya

Concours d’entrée à l’Enam: Angouing annule les admissibilités de Brenda et Junior Biya

340
- Publicité -

Le ministre de la Fonction publique estime que les résultats rendus publics hier par le directeur général de cette école sont en violation de la réglementation en vigueur.
Par Jean De Dieu Bidias
« Les termes du communiqué n0 093/Enam/Dg du 16 novembre 2017 portant publication des admissibilités aux épreuves orales des concours d’entrée au cycle A et B des divisions de la magistrature et des greffes, administrative et des régies financières en vue du recrutement de 405 élèves au titre de l’année académique 2017-2018 sont annulés et rapportés pour violation de la réglementation en vigueur et des procédures établies en matière de gestion des concours administratifs. Une publication régulière des admissibilités auxdits concours interviendra dans les meilleurs délais possibles ».

Le directeur général de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam) doit avoir passé un sale quart d’heure après avoir suivi ce communiqué laconique du ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), Michel Ange Angouing, lu au « 20h » du Poste national de la Crtv, hier. Ce texte vient en effet confirmer que Linus Toussaint Mendjana a ignoré la correspondance à lui adressée par sa tutelle le 9 novembre dernier, qui faisait état de ce que la commission de dépouillement des concours qu’il avait mise sur pied le 2 novembre dernier était « dépourvue de base juridique ».

Les signes d’un passage en force sont tels que le Dg de l’Enam n’a même pas pris en compte l’arrêté du 9 novembre portant création d’une commission « chargée du dépouillement et du classement des résultats d’admissibilités et définitifs » de ces concours par le Minfopra. Cette instance régulière n’a pas siégé que Linus Toussaint Mendjana s’est empressé de publier les résultats des épreuves écrites, non sans préciser que les épreuves orales d’admission débuteraient le lundi 20 novembre prochain. Même la rencontre de conciliation tenue entre les deux personnalités en début de semaine sous l’égide du Premier ministre n’aura pas aplani le différend.

Couple présidentiel
Cette issue pour le moins malheureuse n’aurait pas laissé le choix à Philemon Yang qui s’en serait remis au secrétaire général de la présidence de la République.
Dès lors, la question se pose de savoir si Linus Toussaint Mendjana aurait pu rendre publics les résultats à problème sans consulter Ferdinand Ngoh Ngoh, dont on dit par ailleurs qu’il est proche.

A l’évidence, les textes (voir encadré) donnent manifestement raison au ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative. Mais la jurisprudence en la matière à l’Enam donne l’avantage au Dg. L’on se souvient que le duel Ze Nguele (Minfopra) – Amama (Dg) s’était soldé en septembre 2006 en faveur du deuxième, qui fut nommé ensuite au poste du premier. La confrontation Amama (Minfopra) – Ndong Soumhet (Dg), elle, avait tourné à l’avantage du second également. On s’interrogera d’ailleurs sur l’empressement du Minfopra à rapporter le communiqué portant admissibilités à l’Enam alors que les textes lui donnent le privilège es qualité de signer l’arrêté portant admissions.

Paul Junior Biya et Anasthasie Brenda Biya Eyenga, les deux derniers enfants du couple présidentiel, déclarés admissibles dans les options administration générale et trésor, retiennent leur souffle. De même que les autres candidats et leurs familles, qui avaient déjà jubilé, ont tout de suite déchanté.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP