Dimanche, 27 Septembre 2020
Accueil quotidien mutations economie Commerce extérieur:aggravation du déficit commercial en 2019

Commerce extérieur:aggravation du déficit commercial en 2019

163
- Publicité -

L’achat des carburants consécutif à l’arrêt de la Sonara et les importations de riz ont fait grimper cet indicateur de 13,3% par rapport à l’année dernière.

Par Lucien Bodo

L’Institut national de la statistique (Ins) vient de publier une note sur le commerce extérieur au Cameroun en 2019. Il ressort que les dépenses d’importations se chiffrent à 3 856,9 milliards Fcfa, en hausse de 13,3% par rapport à 2018. La valeur des exportations a elle aussi progressé de 13,3% en 2019 par rapport à l’année précédente. Celle-ci a atteint 2392,8 milliards Fcfa, en augmentation de près de 280,4 milliards Fcfa. Le rapport entre les importations et les exportations fait constater que le déficit commercial du pays s’est creusé davantage, atteignant 1464,2 milliards Fcfa. Ce qui représente une hausse de 13,3% en valeur relative et 171 milliards Fcfa en valeur absolue.

D’après l’Ins, ce déséquilibre s’est accentué à cause des achats de carburants en lien avec la cessation des activités de la Société nationale de raffinage (Sonara). Dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2019, l’unique raffinerie du pays a été victime d’un grave incendie qui a abouti à l’arrêt de toutes ses unités de production. Afin de continuer à assurer le ravitaillement au niveau national, les autorités ont augmenté la quantité de produits pétroliers importée. Ainsi, pour l’année dernière, la facture des importations de ces marchandises se chiffre à 724,6 milliards Fcfa contre 473,9 milliards Fcfa en 2018. Soit une augmentation 251,2 milliards Fcfa.

Riz

Le déficit commercial doit également son accentuation aux importations de certains produits alimentaires à l’instar du riz. En 2019, le pays a battu son record d’importation de ce produit. Les quantités sont en effet passées de 561 112 tonnes en 2018 à 894 486 tonnes pour l’année 2019, soit une hausse de 59,4%. Ces importations ont coûté 231,8 milliards Fcfa, en augmentation de 60,9% par rapport à 2018. Une quantité largement supérieure à la demande nationale qui, elle, est de 576949 tonnes d’après le ministère de lAgriculture et du développement rural.

Hors pétrole, indique l’Ins, le déficit de la balance commerciale est plus prononcé et se chiffre à 2 243,8 milliards Fcfa, soit une augmentation de 261 milliards Fcfa (13,2%) par rapport à l’année 2018. L’aggravation du déficit hors pétrole est liée à la hausse des importations hors pétrole à hauteur de 404,7 milliards Fcfa (12,5%). Dans le même temps, les exportations hors pétrole brut ne progressent que de 143,2 milliards Fcfa (11, 5%). La balance commerciale est davantage déficitaire hors pétrole brut et gaz, avec un déséquilibre se chiffrant à 2 472,2 milliards Fcfa. Un montant qui traduit une hausse de 403 milliards Fcfa (19,5%) par rapport à l’année 2018.

Exportations

De son côté, la tendance haussière des exportations, explique la note de l’Ins, résulte essentiellement des exportations des huiles de pétrole brut qui enregistrent une hausse de 15,9%, reflet du dynamisme de la production locale. Les quantités exportées de cet hydrocarbure évoluent de 31,2% par rapport à l’année 2018. A côté du pétrole, (41,8%), les principaux produits d’exportation du Cameroun sont : le cacao brut en fèves (12,1%), le gaz naturel liquéfié (11%), les bois sciés (7,0%), le coton brut (5,4%), les bois bruts en grume (3,6%), les produits transformés du cacao (3,3%) et l’aluminium brut (2,4%). 120 pays ont accueilli les produits camerounais durant le dernier exercice. Les principaux clients demeurent néanmoins la Chine, l’Italie, et l’Inde, avec des parts de marché respectives de 18,4%, 12,2% et 11,0%.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP