Mercredi, 23 Mai 2018
Accueil quotidien mutations societe Procès contre Camrail:le rétropédalage du Collectif des victimes de l’accident d’Eseka

Procès contre Camrail:le rétropédalage du Collectif des victimes de l’accident d’Eseka

159
- Publicité -
Collectif des victimes

Le collectif des victimes de l’accident d’Eseka a introduit au tribunal une demande de radiation. Le juge lui donne acte et le condamne aux dépens.

Par Ibin Hassan

L’audience en référé introduite le 17 mai dernier contre Camrail au Tribunal de première instance de Douala Bonanjo vient de connaître un revirement presqu’inattendu, du moins pour les non-initiés. La partie plaignante, dont Me Guy Tougoua, Me Fru et Me Michel Voukeng sont les conseils, a en effet décidé d’introduire une demande de radiation. Après plusieurs audiences et autant de renvois, les spécialistes soutiennent qu’il ne s’agit en fait pas d’une surprise. On sait en effet que depuis le début de cette affaire, les avocats de Camrail ont toujours défendu le même point de vue. A savoir que le juge était incompétent pour connaître de cette affaire. Une position largement partagée par le ministère public.

Seulement, la partie plaignante ne l’a jamais entendu de cette oreille. Bluff ou stratégie ? Pour mieux comprendre, il faut repréciser la requête des deux familles plaignantes et de leurs conseils. Obliger Camrail à présenter physiquement les deux disparus, à identifier leurs proches parmi les victimes ou encore leur rendre les corps à défaut simplement de leur délivrer un certificat de genre de mort et les actes de décès. Toute chose impossible matériellement, du strict point de vue du droit, pour le concessionnaire du chemin de fer camerounais.

Certaines indiscrétions font état de ce que l’accusation avait conscience de cela. Elle a simplement choisi, au-delà de tenter un coup, d’ébruiter au maximum cette affaire, notamment sur la scène internationale. On comprend, dès lors, les propos de l’un de ses représentants adressés à un correspondant d’une radio internationale. Il disait le 19 mai avant l’audience : « On n’entend pas gagner ce procès, car la présence des médias est déjà une victoire »

Intérêt du collectif des victimes

Le mercredi 7 juin , le Juge Mbangue née Njicke Ndoumbe a donc acté la radiation de cette affaire. Il a condamné par la même occasion le Collectif des victimes aux dépens. C’est dire si dans les milieux de la justice, et plus largement au sein de l’opinion publique, ceux qui soutiennent que les intérêts du Collectif des victimes sont ailleurs ont de bonnes raisons. Plusieurs sources, tant en interne qu’au sein des familles, indiquent du reste que le processus d’indemnisation progresse rapidement. Sous couvert d’anonymat, des médecins et assureurs disent regretter le clientélisme juridique dont ils sont témoin, au détriment malheureusement des victimes.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP