Lundi, 20 Mai 2019
Accueil quotidien mutations societe Christian Trimua Eninam: la sentinelle du Golfe de Guinée 

Christian Trimua Eninam: la sentinelle du Golfe de Guinée 

1848
- Publicité -

Le Togolais préside le mercredi le 22 février 2017 aux destinées du Centre interrégional de coordination.

Le chef des sept mousquetaires installés hier à Yaoundé comme responsables statutaires du Centre interrégional de coodination (Cic) est Christian Trimua Eninam. Cet homme a pour mission de diligenter la jeune structure qui doit lutter contre les vols à main armée et les actes de piraterie dans le Golfe de Guinée. Ce Togolais de 47 ans a  la lourde charge de rassembler le budgetde  l’année   2017,  qui  est  s’élève   à  2.650.382   €  (soit 1.736.000.000 Fcfa). Titulaire d’un doctorat en droit public, cet enseignant-chercheur à la faculté de droit  de l’Université de  Kara rentre  dans  son pays  d’origine, le  Togo,  en 2006, pour  travailler avec le  régime en place.  En 2013, il devient secrétaire d’Etat auprès  du ministre de la Justice et des  Relations  avec les  Institutions  de  la République, chargé des Relations avec les institutions de la République. « Je m’engage solennellement et sur mon honneur à exercer en toute loyauté, discrétion et confiance les fonctions qui m’ont  été confiés en  qualité de directeur  exécutif du Cic… Je ne  solliciterai ou n’accepterai aucune instruction d’aucun gouvernement d’Afrique  centrale ou d’Afrique de l’Ouest », jurait il hier, au cours de sa prestation de serment.

L’ancien secretaire d’Etat auprès du ministre de la Justice, chargé des Relations avec les institutions de la République a représenté le gouvernement du Togo lors du dialogue intertogolais,  accompagné  de Gilbert  Bawara, ministre  de l’Administration   territoriale.  Il  était   question  pour  ces hommes de trouver un accord sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles avant la présidentielle de 2015. L’homme qui a été inspecteur général  des services de sécurité et conseiller juridique du  ministre de la Sécurité de la République  du Togo sait  qu’aujourd’hui, ses  nouvelles fonctions ne  sont pas de repos  et il affirme que  « le processus de mise en place du Cic  et bien évidemment, il y a un enjeu majeur qui est la recherche des moyens. Les trois communautés la Ceeac, la Cedeao et la Cgg sont à la base avec le  sommet de 2013.  Toute l’architecture  et les  mesures mises en  place visent à mettre  un terme aux actes de piraterie que subit le Golfe de Guinée ».

Thierry Etoundi

 

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

0

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP