Mardi, 23 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations sante Césaire Pooda : «les médias peuvent apporter des changements dans la planification familiale »

Césaire Pooda : «les médias peuvent apporter des changements dans la planification familiale »

149
- Publicité -

Le conseiller en communication principal au bureau régional de l’Ippf Afrique à Nairobi explique le rôle des journalistes dans l’amélioration du statut de la femme.
Par Paulette Ndong, de retour de Nairobi

la Fédération internationale pour la planification familiale (Ippf) a lancé la campagne «Rigthsbyher ». Quels sont les objectifs de ce plaidoyer?

Cette campagne vise à sensibiliser les différentes opinions publiques dans les pays du continent en publiant des données et des faits qui campent bien la problématique du statut de la femme en Afrique. Ceci étant, cette campagne pose publiquement surtout le débat et met en relief le fait que beaucoup d’instruments continentaux et internationaux adoptés pourtant par les gouvernements souffrent du manque de leur mise en œuvre qui aurait atténué un tant soit peu la souffrance de cette dernière.

Quel rôle doit jouer les médias dans ladite campagne?
La cartographie des partenaires stratégiques de l’Ippf-Région Afrique met en bonne place les médias. Pour nous, tout ce que nous faisons s’il ne bénéficie pas de l’accompagnement de la presse est voué à des résultats mitigés. En venant à la source comme vous l’avez fait en participant à cette rencontre de Nairobi vous comme tous vos autres confrères ont été sans doute édifiés en prenant connaissance de la situation et du contexte qui rythme de la difficile existence au quotidien de la femme africaine. Il vous appartient une fois de retour, d’assumer votre responsabilité sociétale de journalistes africains en amplifiant le message que chacun a rapporté dans son pays. Ce faisant, vous pourrez faire bouger les lignes dans votre pays et contribuer à un changement salutaire.

Du 4 au 6 juillet dernier l’Ippf a échangé à Nairobi avec les journalistes. Quel a été la quinquescence des échanges?

Les assises de Nairobi auront permis, aux nombreux acteurs que vous avez vus de renouveler leur engagement à faire pression sur le gouvernement de leur pays pour obtenir la mise en œuvre des instruments ratifiés en faveur de la promotion de la femme. Vous avez vu, en tant que journaliste, le grand mouvement continental initié par l’Ippf-Région Afrique pour prendre à bras le corps le problème de la femme. C’est un combat qui vaut la peine d’être mené et qui donnera davantage de sens à ce que vous faites. Je reste convaincu, qu’il ne vous a pas échappé que plus que jamais l’Ippf se tient prêt à collaborer avec les médias du continent pour le changement de la condition de la femme.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP