Jeudi, 19 Avril 2018
Accueil quotidien mutations sport Can 2019: les Camerounais contestent les manoeuvres de la Caf contre le Cameroun

Can 2019: les Camerounais contestent les manoeuvres de la Caf contre le Cameroun

262
- Publicité -
Can 2019

Les propos tenus sur une télévision africaine par Ahmad Ahmad, le président de la Confédération africaine de football(Caf) au sujet de l’organisation de la Can 2019 ont reçu une volée de bois vert de la part des Camerounais.

Par Pascal Dibamou

Au lieu de contester la décision de la Caf à revoir le cahier de charge de la Can 2019, et de réagir aux propos du président de la Caf  qui laisse à penser que le compte du Cameroun est scellé, le gouvernement camerounais a opté pour la diplomatie.

Au cours d’une conférence de presse donnée le vendredi 4 août au hall du ministère de la Communication, il en ressort qu’on ne vendra pas moins chère la peau des Lions indomptables. Issa Tchiroma, le maître des lieux et son homologue des Sports et de l’Education civique, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt ont donné  les assurances aux hommes des médias sur la capacité du Cameroun à respecter les nouvelles dispositions de la Caf au sujet de la Can 2019.

« je voudrais réitérer ici le ferme engagement du Gouvernement à organiser la CAN 2019 dans le format décidé par la CAF, c’est-à-dire à 24 équipes. Qu’il soit donc clair et définitivement installé dans les esprits des uns et des autres et qu’il n’y ait plus la moindre équivoque à ce sujet : le Cameroun organisera la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football aux mois de juin-juillet 2019 et selon la formule de participation de 24 sélections nationales, tel que décidé par la CAF au cours de la session de son Comité Exécutif le 20 juillet 2017 à Rabat.

Qu’il soit aussi établi que cette organisation sera excellente et qu’elle sera couronnée de succès, à l’entière satisfaction de la CAF, du public camerounais et de lacommunauté sportive africaine et mondiale », a indiqué le ministre de la Communication.

Toutefois ces assurances du gouvernement ne tranchent pas avec la perception du président de la Caf.

« 2019, je ne vais pas spéculer. Mais sachez que nous n’attribuons pas de gre à gre à nos compétitions. Il faut l’ouverture d’appel d’offre même si on a le rapport que le Cameroun ne peut pas, même avec le temps imparti. Il y a même deux pays qui se manifestent déjà. Je vois dans les médias, l’Algerie, le Maroc qui veulent l’organisation. Concrètement il y a une situation aujourd’hui qui ne répond pas à la réalité. Moi je dis là où nous parlons, même une CAN à 4 équipes, le Cameroun n’est pas prêt », confie Admad Admad.

Levée de boucliers

Tombi à Roko, président de la Fecafoot

« Je pense que nous sommes quand même dans un monde de droit et qu’évidemment, on ne va pas changer les règles du jeu en cours. Pour moi, la Can 2019 a été engagée dans sa phase organisationnelle dont, celle des éliminatoires. Je pense que ce serait bien de rester dans le format. Pourquoi ? Parce que ça peut avoir des conséquences au niveau juridique qui seront incalculables ».

Fabien Bobo, analyste sportif

« C’est une bonne chose que la Can passe de janvier à juin. Car ça résout le problème de libération des joueurs africains dans des championnats étrangers. Avant, ça faisait peur aux joueurs de venir à cette période-là jouer la Can et perdre peut-être leur place au sein de leur club.

Donc, cette fois-ci, tout le monde sera en vacances et tout le monde viendra jouer la Can sereinement. Puisque la Can était l’une des rares compétitions qui se disputaient pendant que les championnats se jouaient du côté de l’Europe.

Cependant, ce n’est réaliste qu’aussitôt les résolutions ont été adoptées, on les mette en marche. Il fallait attendre la Can 2021 ou pourquoi pas celle de 2023. Or, imposer au Cameroun maintenant un cahier de charges de 24 pays, je crois que ça manque de réalisme au niveau de la Caf. »

Priscille Moadougou, journaliste

Autopsie

« Je regarde depuis peu une série dénommée « Tyrant », ou on est au coeur du pouvoir d’un pays arabe fictif. Je comprends mieux le fonctionnement de certains. L’Algerie n’est qu’un épouvantail. Le seul pays qui veut organiser la Can 2019 est le Maroc. Les deux autres ne l’intéressent pas (2021 et 2023). Avec leur dent dur, ils n’ont jamais digéré qu’on ait retire la Can 2015 au Maroc, qui avait demandé de reporter de quelques mois. Humilier tout un Roi!!! Ils tiennent leur revanche et ils n’entendent pas céder. Tout le reste là est de la diversion! ».

 

Martin Camus MIMB, journaliste

« C’est bien que la Caf veuille mettre la CAN aux standards européens. Il faudrait aussi que vous mettiez la Caf au standards de l’Uefa, sinon on ne retiendra que la soif de vengeance et le désir de régler des comptes.

La CAN se jouera au Cameroun, simplement parce que même pour les qualifications déjà entamées, le tirage au sort s’est effectué en le considérant comme pays organisateur.

Alors quand deux personnes se retrouvent dans le même piège, elles doivent juste s’entraider pour s’en défaire. GO CAN GO! »

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP