Mardi, 11 December 2018
Accueil quotidien mutations economie Cameroun:le paiement de la dette des Pme à partir de juin 2018

Cameroun:le paiement de la dette des Pme à partir de juin 2018

580
- Publicité -

200 milliards Fcfa seront débloqués par l’Etat pour payer une partie de ses créances dont le montant exact demeure inconnu.
Pascal Dibamou
Les petites et moyennes entreprises (Pme) recevront 200 milliards Fcfa en 2018, en guise de paiement d’une partie de l’argent que leur doit l’Etat. C’est ce que l’on apprend du directeur général du Budget au ministère des Finances. D’après ce dernier, la dette en question résulte du non-paiement des prestations à cette catégorie d’entreprises au cours des années antérieures. Le nombre de ces Pme, encore appelée entreprises « gazelles », qui bénéficieront de ces paiements demeurent jusqu’ici inconnu. Mais l’on sait qu’il s’agit de celles qui ont réalisé dans les années antérieures, des prestations soit par le biais des bons de commande pour les marchés publics en dessous de 5 millions Fcfa, soit par la soumission aux marchés publics pour celles allant au-dessus de 5 millions Fcfa. Face aux grandes entreprises et aux multinationales, les Pme n’ont en effet que peu de chances de gagner un certain type de marchés, surtout qu’il n’existe pas de « quotas » de commandes publiques réservées aux Pme.

La dette intérieure du Cameroun qui devrait être payée en 2018 s’élève à 670 milliards Fcfa. Cette enveloppe rentre dans le compte des dépenses courantes qui incluent entre autres, le remboursement des emprunts contractés auprès des institutions financières, du système bancaire et des entreprises publiques intérieures. Non sans oublier le règlement des impayés de l’Etat qui s’élèvent à 415 milliards Fcfa. C’est dans cette enveloppe qu’ont été déduites les 200 milliards Fcfa à payer aux Pme cette année. Selon la note de conjoncture du mois d’octobre 2017, la dette publique du Cameroun s’élevait au 30 juin 2017 à 5464 milliards Fcfa, dont 1110 milliards Fcfa de dette intérieure.

Toutefois, le problème qui se pose actuellement est de savoir où est-ce que l’Etat trouvera l’argent pour payer cette dette intérieure, ce d’autant plus qu’il fait face à deux chocs : la baisse des cours des matières premières et le choc sécuritaire. A cette préoccupation, le ministre des Finances avait expliqué à un membre de la société civile lors de la présentation par le Fonds monétaire internationale des perspectives économique de l’Afrique Subsaharienne, que la dette intérieure due aux Pme devait être soldée par une partie des fonds de l’appui budgétaire versés par les partenaires au développement au niveau du Trésor public, qui sont les devises non produites par l’économie nationale. Au micro de la Crtv radio par contre, le directeur général du Trésor, de la coopération financière et monétaire au ministère des Finances, indique plutôt que les Pme doivent encore attendre le lancement au mois de juin prochain de l’emprunt obligataire pour voir leur créance soldée à 100%.

A ce propos justement, le montant de la dette due aux Pme reste lui-aussi un mystère. L’Etat n’a pas encore donné de chiffres et les organisations patronales elles-mêmes sont encore dans le flou. C’est le cas d’Entreprises du Cameroun (Ecam). Son président Protais Ayangma indique néanmoins que le secteur du Bâtiment et des travaux publics pourrait être le plus touché, puisque la sous-traitance y est une pratique courante. Vendredi dernier face à la presse, le président du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), Célestin Tawamba, exprimait également son incapacité à dire avec exactitude à combien s’élève cette dette. Toutefois, le patronat camerounais souhaite une transparence et une étroite collaboration avec l’Etat pour évaluer le montant de ladite créance.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP