Samedi, 20 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations societe Cameroun: retour des délestages dans le Septentrion

Cameroun: retour des délestages dans le Septentrion

308
- Publicité -

D’après Eneo, la décrue des eaux à Lagdo et l’augmentation de la demande seraient à l’origine de cette perturbation.
Par Jacques Kaldaoussa

Dans un communiqué radio rendu public le 16 novembre dernier, Eneo Cameroun informe « son aimable clientèle du Nord, de l’Extrême-Nord et de l’Adamaoua que la fourniture continue du service électrique est perturbée dans le réseau interconnecté Nord (Rin) ». Dans les faits, depuis le 18 novembre dernier, les ménages subiront des coupures intempestives d’énergie électrique de deux à trois jours maximum par semaine. Ceci, dans l’intervalle 6 h-22 h chaque jour.
Pour justifier cette mesure, le communiqué relève que « du fait de l’augmentation de la demande en énergie électrique ces dernières semaines et de la baisse du niveau d’eau du barrage hydroélectrique de Lagdo, la capacité actuelle de production ne permettant pas de couvrir la demande ».

Un communiqué qui a suscité un tollé général chez les consommateurs, qui estiment qu’il est assez tôt pour parler de la baisse du niveau d’eau dans le barrage de Lagdo. « On sait qu’il pleut encore dans le versant supérieur de Lagdo. Donc, il y a assez d’eau. Et de janvier à mars où il ne pleut pratiquement plus sur toute l’étendue des régions septentrionales, on va faire comment ? Je crois savoir qu’Eneo se vantait il y a quelques mois d’avoir acquis une centrale thermique pouvant limiter les délestages », ironise Aladji Issa Nassourou, un gros client d’Eneo. Comme bon nombre d’utilisateurs, il redoute déjà les nombreux désagréments qui suivront.

En août 2017 en effet, le concessionnaire du service de fourniture de l’électricité au Cameroun annonçait avoir installé à Maroua une deuxième centrale thermique de 10 mégawatts en complément de celle de Garoua-Djamboutou d’une capacité de 20 mégawatts pour juguler la carence en énergie électrique. Laquelle a d’ailleurs été installée le 29 août dernier et devait participer à l’équilibre entre l’offre et la demande en énergie électrique dans la région. Eneo Cameroun parlait aussi de l’installation du solaire. Mais elle a tôt fait de déchanter, au regard de ce communiqué qui installe les clients dans l’inquiétude habituelle.

Si certains comprennent la difficulté d’Eneo Cameroun à satisfaire la forte demande des consommateurs, de nombreux clients se plaignent de ne pas rendre disponibles les programmes de rationnement d’énergie électrique. D’aucuns affirment avoir des difficultés à se procurer le programme de coupure, y compris même sur le site internet de l’entreprise ou au centre de relations clients comme l’annonçait le communiqué radio du 16 novembre 2017.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP