Mercredi, 12 December 2018
Accueil quotidien mutations politique Budget 2018:Paul Biya ignore les élections

Budget 2018:Paul Biya ignore les élections

506
- Publicité -
Budget 2018

Signée du chef de l’Etat, la circulaire relative à la préparation du budget 2018 est muette sur les quatre scrutins prévus.

Par Ludovic Amara

Le document s’étale sur trois pages du quotidien gouvernemental Cameroon tribune, édition du 21 juin 2017. Dans la circulaire n°001/Cab/Prc du 20 juin, le président de la République, Paul Biya, « fixe les orientations générales de la politique budgétaire ainsi que les dispositions pratiques pour l’élaboration du budget de l’Etat pour l’exercice 2018 ». Aucune orientation n’est donnée sur la budgétisation des élections de 2018 (sénatoriale, législatives, municipales et présidentielle), pourtant le document édicte les « directives du chef de l’Etat » en ce qui concerne l’élaboration des priorités de l’enveloppe budgétaire de l’Etat pour l’année prochaine. Etape obligatoire avant l’examen et l’adoption par le Parlement au cours de la session de novembre.

Cette omission est d’autant plus curieuse que tous les grands projets et tous les grands objectifs de 2018 sont consignés dans cette circulaire. C’est le cas des chantiers de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football que le Cameroun accueille en 2019. Les projets liés à cet évènement continental bénéficient d’une attention particulière du chef de l’Etat.

Ainsi, au milieu d’autres grandes échéances, « l’intensification des préparatifs de la Can de 2019 » fait l’objet d’un « accent particulier ». Une attention rappelée dans le chapitre consacré aux « objectifs ». Le président Paul Biya prescrit, aussi le bouclage  des chantiers de la Can 2019 au cours de l’exercice 2018.

 

900 milliards Fcfa

Paul Biya demande également la même attention au sujet du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance (Planut).  Ce plan est évalué à plus de 900 milliards Fcfa. Ce dernier a été  adopté fin 2014, au cours d’un conseil ministériel au palais de l’Unité. Il s’agira de « parachever la mise en œuvre du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance ». Il en va de même pour le plan triennal « Spécial jeunes » 2017-2019, dont l’enveloppe s’élève à quelque 102 milliards Fcfa.

Le budget 2018 coagule les trois objectifs suscités. Paul Biya rappelle par exemple à l’article 50 du document que : « l’accélération des préparatifs en vue de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de 2019, ainsi que le la poursuite de la mise en œuvre du Plan triennal « Spécial jeunes » et du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance en cohérence avec le Dsce (Document de stratégie pour la croissance et l’emploi, ndlr), devront être prioritairement pris en compte en vue de rattraper les retards enregistrés ». Le président de la République précise, en conclusion : «telles sont les grandes orientations qui doivent guider l’élaboration du projet de loi de finances pour l’exercice 2018».

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP