Mardi, 24 Novembre 2020
Accueil quotidien mutations chronique Bientôt Le temps  des longs couteaux

Bientôt Le temps  des longs couteaux

1705
- Publicité -
E. Jonas Kana

2017- 2020.  Nous sommes à l’aube d’une nouvelle olympiade. Très bientôt, c’est le renouvellement des organes dirigeants au sein des fédérations sportives civiles nationales. Comme le veut la norme, il sera question pour les présidents  sortants, de procéder à une évaluation exhaustive de la période quadriennale 2012- 2016, dans la perspective des opérations électives. La campagne  préélectorale est généralement une période au cours de laquelle les differents protagonistes brandissent ça et là « des longs couteaux » pour préserver leurs acquis. Cette période donne libre cours à des combats machiavéliques entre les présidents sortants, très souvent ardents défenseurs du statu quo et les postulants, fervents militants pour l’alternance. Et quand on sait que l’alternance n’est pas la chose la mieux partagée dans les us et coutumes camerounais, il y’a,    forcément, déferlement de passions.   Du coup, l’atmosphère devient polluée et suffocante. Les gens se regardent en ctoutes s de faïence, tout le monde se méfie de tout le monde. La relative osmose qui a régné pendant quatre années entre collaborateurs s’estompe. Les compromis cèdent le pas aux compromissions. D’une manière générale, les enjeux lectoraux transforment les hommes, même les plus pondérés en gladiateurs.   Ça et là, on sème la discorde et la haine à tout vent. Le président sortant, à tort ou à raison, est voué aux gémonies. Il devient la risée de tous et de chacun.

      Les scènes et pratiques  qui ont émaillé les opérations électorales au sein des fédérations sportives à l’aube de l’olympiade 2012- 2016, étaient tout simplement ahurissantes. Les faits sont d’une gravité accablante. Dans la plupart des fédérations, les opérations liées au processus de renouvellement des organes dirigeants ne s’étaient pas déroulées dans les règles de l’art. Au niveau des ligues départementales et régionales par exemple,  les élections avaient été entachées de fraudes éhontées, d’anomalies scabreuses et de machinations aux antipodes de l’éthique sportive. Plus grave, la direction des normes du ministère des sports et de l’éducation physique qui était investie de la  sacro-sainte mission  de régulation,   restait parfois muette par rapport à toutes ces attitudes déviantes, au mépris de la réglementation en vigueur.
       L’indignation était à son paroxysme avec des images qui traduisaient une barbarie inextricable et qui ont fait la boucle sur mondovision: éclats de voix à tout rompre, coups de poing rageurs, invectives à n’en point finir et joutes oratoires d’une extrême violence. Voilà, en raccourci, quelques clichés marquants qu’on n’oubliera pas de si tôt.
     Sans doute, dans les tout prochains jours, le ministre des sports et de l’éducation physique rendra publique la traditionnelle  lettre circulaire aux fins de convoquer la tenue des  assemblées générales électives. Aussi, serait-il de bon ton que la tutelle pose formellement les jalons de cette opération des urnes, pour éviter des élections sous haute tension et pour que seule prévale la force de l’argument et non l’argume la force.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP