Vendredi, 19 Janvier 2018
Accueil quotidien mutations sante Baisse de cote:la couche lavable progressivement déclassée

Baisse de cote:la couche lavable progressivement déclassée

66
- Publicité -
Couches lavables

Les avantages de la couche lavable sur la protection de l’environnement ne suffisent plus à convaincre la future maman.

Par Adrienne Engono Moussang

Certains vendeurs de layette ne la comptent plus dans leurs étals. La couche lavable, communément appelée « couche carrée », à cause de sa forme, a simplement fait son temps. « Elle était devenue difficile à écouler. Pour ne pas bloquer une partie de mon capital, je l’ai progressivement éliminée de mon stock d’articles pour nouveau-né », explique Félix Bouba, propriétaire d’un commerce à Yaoundé. Il ne regrette pas d’avoir pris cette décision il y a quatre ans, puisque sur six mois, moins de cinq clients demandent ce produit moins coté aujourd’hui.

Comme ce commerçant, plusieurs vendeurs ont pris du recul par rapport à ce type de langes. Parmi les avantages qu’on lui reconnaît, celui de pouvoir être réutilisée vient en tête. « On peut amoindrir le poids de la layette en utilisant le stock des couches lavables du bébé qui a précédé. L’on peut seulement ajouter une petite quantité », confie une mère de bébé. Mais, d’autres pensent que les langes lavables sont plus onéreux.

Langes lavables

« Une douzaine de couches carrées de bonne qualité coûte au moins 8000 Fcfa.
Ce que tout le monde ne peut pas facilement réunir par les temps qui courent », dévoile une autre femme, pour qui l’entretien de ce linge n’étant pas aisé, il se pose une menace pour le fessier de l’enfant qui s’expose aux microbes ; tout comme il faut accompagner la couche d’un arsenal d’autres vêtements pour s’assurer que les déchets ne débordent pas. Selon des fabricants, les langes lavables exigent moins d’eau que les jetables.

Pour les écologistes, les couches lavables ont moins d’effets néfastes sur l’environnement. Elles sont utilisables plusieurs fois et n’imposent pas le renouvellement du stock dans l’immédiat. En plus, celles en coton s’autodé-
gradent une fois au contact de la nature et enrichissent même le sol. Contrairement à la couche jetable, un enfant a besoin de 20 à 40 couches lavables pour ses 30 premiers mois de vie.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP