Samedi, 28 Novembre 2020
Accueil quotidien mutations tech & web Augustine Minkoé:Adepte des applications make-up

Augustine Minkoé:Adepte des applications make-up

95
- Publicité -

Cette utilisatrice de Snapchat et Makeup Genius, qui ne compte pas se limiter aux retouches de ses photos, ambitionne de mettre sur pied un institut de beauté.

Par Blanche Diem (Stagiaire)

Pas une journée sans l’application Makeup Genius, pour la jeune camerounaise originaire de la région du Sud. Cette application offre à Augustine Minkoé la possibilité de se refaire une beauté virtuelle. Plusieurs fonctionnalités lui sont proposées. C’est ainsi qu’elle peut avoir une retouche de la photo originale sur les yeux ; un rajout de couleurs sur le visage ; une touche de mascara ; une poudre pour apporter un éclat particulier sur les pommettes, etc. C’est ce que l’étudiante en ressources humaines et entrepreneur effectue via cet outil. Selon elle, la femme est la gardienne de sa beauté et de sa féminité.

« Les applications Make-up m’apprennent à mieux me rendre belle. Il y a quatre ans je ne savais pas me maquiller. Grâce à Makeup Genius, je peux être attirante quand je le veux », affirme-t-elle. D’une taille de 1,65, le deuxième enfant de sa maman indique posséder deux smartphones dont un a été acquis l’an dernier. Snapchat et Makeup Genius, ses applications préférées, sont installées dans ces appareils qui lui ont coûté 30 000 Fcfa chacun.

C’est via des connaissances qu’elle a embrassé, il y a quatre ans, cet univers de la retouche des images. Dès la première observation, elle a mémorisé. « J’utilise ces applications car elles changent juste la couleur de la peau, rendent plus claire. Mais lorsque je rencontre des personnes qui ne m’ont jamais vue (dans le monde réel, Ndlr), elles me disent qu’il n’y a pas de différence », entre son aspect réel et celui présenté sur les photos retouchées. Habitante du quartier Ekounou à Yaoundé, elle va jusqu’à préciser que ces dernières apprécient ses photos retouchées ou non. Son objectif, dans l’utilisation de ces applications, est d’ailleurs de plaire à son entourage et même à la société. Sur Facebook, elle a publié plusieurs photos retouchées. « Jolie chérie », commente Achille Nkoe à la suite d’une publication. « Mignone », écrit pour sa part, l’homme du mensonge. « Jolie ma princesse », relève une fois de plus, Achille Nkoe à la suite d’une autre publication. « Je ne vais pas me limiter à retoucher mes images avec des applications », renseigne la fille de 24 ans. Elle compte ouvrir un institut de beauté qui donnera la possibilité aux femmes de se rendre plus belles.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP