Vendredi, 27 Novembre 2020
Accueil quotidien mutations série Au pays de l’oncle Sam. Lincoln Memorial:Honneurs à celui qui abolit l’esclavage

Au pays de l’oncle Sam. Lincoln Memorial:Honneurs à celui qui abolit l’esclavage

970
- Publicité -

Plus de six millions de personnes visitent chaque année ce gigantesque monument qui rend hommage à Abraham Lincoln.

Par Lucien Bodo, de retour de Washington

Il existe tant de scènes de vie au Lincoln Memorial. La plus mémorable est peut-être celle du 28 août 1963. Ce jour-là, un groupe de défenseurs des droits civiques, des syndicats et des organisations religieuses sont à la tête d’une manifestation très courue au pied de cet endroit riche en symboles. Les chiffres officiels évoquent la présence de près de 300 000 personnes à ce que les organisateurs ont appelé « Marche sur Washington pour l’emploi et la liberté ». Parmi les orateurs figure Martin Luther King, célèbre haut-parleur des opprimés des droits civiques à l’époque.

C’est au pied de celui que beaucoup considèrent comme le plus grand président des Etats-Unis de tous les temps qu’il prononcera son célèbre discours « I have a dream ». Lorsque le visiteur a gravi toutes les marches qui mènent au Lincoln Mémorial, la première chose que ses pieds croisent c’est ces quelques mots gravés éternellement sur du marbre. Beaucoup de touristes s’y attardent en prenant des photos. Plus de six millions de personnes affluent à cette adresse chaque année.

Géant

Le Lincoln Memorial a été construit pour rendre hommage à Abraham Lincoln, 16e président américain, l’homme qui a aboli l’esclavage. Comme beaucoup d’autres monuments,  il est érigé dans le West Potomac Park, sur le National Mall à Washington. C’est un grand bâtiment de marbre blanc en forme de temple grec. Construite entre 1914 et 1922, l’œuvre de l’architecte Henry Bacon coûta 3 millions de dollars (Plus de 1,7 milliards Fcfa).

À l’extérieur, 36 colonnes soutiennent le monument. Celles-ci symbolisent les 36 états que comptait l’Union à la mort d’Abraham Lincoln. A l’image de la grandeur de l’œuvre de l’homme à qui l’hommage est rendu, les dimensions du Lincoln Memorial sont imposantes : 30m de haut, 58m de long et 36m de large. Celui-ci se dresse au bord d’un grand miroir d’eau, le Lincoln Reflecting Pool, dans la perspective de l’obélisque du Washington Monument situé des centaines de mètres plus loin.

À l’intérieur du Lincoln Memorial trône la gigantesque statue du président. Il est assis, bras posés le long des accoudoirs, le regard pensif fixé au loin, en direction de l’Est. Taillée dans 28 blocs de marbre de Géorgie, elle mesure 6m de haut sur 6m de large. Cette statue est l’œuvre du sculpteur américain Daniel Chester French. Sur le mur, derrière Lincoln, est gravée la citation : « Dans ce temple comme dans le cœur du peuple pour qui il sauva l’union, la mémoire d’Abraham Lincoln est préservée à jamais ».

Mythe

Deux croyances ont fleuri sur cette statue. La première veut que le visage du général Robert E. Lee, le chef des armées confédérées, soit sculpté dans la chevelure arrière de la statue de Lincoln, regardant au-delà du Potomac vers l’Arlington House, au cimetière national d’Arlington. Selon la deuxième, les mains de Lincoln, telles qu’elles sont disposées, représenteraient ses initiales en langue des signes, avec sa main gauche formant un « A » et sa main droite un « L ». Le service des parcs nationaux a néanmoins toujours réfuté ces deux croyances, les qualifiant de « légendes urbaines ».

Du reste, deux des plus célèbres allocutions de Lincoln sont immortalisées dans les salles annexes : au sud, le discours de Gettysburg en 1863, au nord, le discours inaugural de sa seconde investiture en 1865, prononcé quelques mois avant sa mort. Ces inscriptions sont surmontées de peintures murales réalisées par Jules Guérin.

Du fait de son architecture particulière, le Lincoln Memorial apparaît dans diverses œuvres de fiction célèbres. L’on peut évoquer les films « La Planète des Singes » (2001), ou encore « La Nuit au musée 2 » (2006). Elle apparaît également dans les séries « Les 100 », « À la Maison-Blanche » (saison 5, épisode 10) ou encore « Scandal » (saison 6, épisode 16).

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP