Mercredi, 24 Juillet 2019
Accueil quotidien mutations Waza:un attentat-kamikaze fait 15 morts et 43 blessés

Waza:un attentat-kamikaze fait 15 morts et 43 blessés

769
- Publicité -
Kamikazes

Un call box et un tourne-dos ont été pris pour cible par quatre kamikazes de Boko Haram dans la nuit du 12 juillet dernier.
Par Jacques Kaldaoussa

C’était l’horreur et la consternation dans la nuit du mercredi 12 juillet dernier à Waza aux. Un attentat-suicide perpétré aux environs de 22 heures par une kamikaze fait 15 morts et 43 blessés dont certains dans un état critique, selon les sources officielles. D’après les riverains, le bilan serait plus lourd. L’attentat-kamikaze a été enregistré aux encablures du marché, exactement le long de la nationale numéro 1 Waza-Kousseri à côté d’un restaurant dénommé «Iya Gana» et a également coûté la vie à
la tenancière d’un call-box, Iya Gana Boukar.

L’endroit qui grouillait déjà de monde, draine une plus grande foule venue s’enquérir du bilan après la déflagration. Une deuxième kamikaze est alors repérée puis abattue par un militaire tandis que la troisième est neutralisée. La quatrième kamikaze court toujours. Elles ont ciblé un kiosque qui sert de call box et de lieu de téléchargements des clips vidéo, généralement pris d’assaut par de jeunes vacanciers par ces temps de trêve scolaire.
Selon les déclarations du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, au lendemain de ce tout premier attentat-kamikaze enregistré à Waza depuis le début de la menace des
Boko Haram, «l’attentat-suicide a été perpétré au niveau d’un call box qui jouxtait un restaurant communément appelé tournedos. Comme c’est en période de vacances, de
jeunes enfants et certains débrouillards se sont trouvés pour chercher à manger.

43 blessés

C’est à ce moment qu’une dame qui a feint de venir se restaurer a fait exploser sa charge. Sur-le-champ, 15 morts dont deux kamikazes, deux élèves du lycée, un élève d’école primaire, une femme enceinte et un bébé. Il y a eu en tout 43 blessés dont certains dans un état grave».


Il a également fait savoir qu’à l’observation, « les kamikazes, limités dans des localités  bien surveillées, ciblent de nouvelles localités. Waza n’a jamais connu un attentat kamikaze. Avant, ces attentats kamikaze étaient enregistrés aux premières heures de la matinée ou en journée mais maintenant, cela se passe dans la nuit. En plus, ces kamikazes viennent en plus grand nombre». D’où ses rappels aux populations à être plus vigilantes et à éviter les regroupements.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP