Dimanche, 12 Juillet 2020
Accueil quotidien mutations politique Assemblée nationale:Cavaye, président à vie

Assemblée nationale:Cavaye, président à vie

390
- Publicité -

À 80 ans, il se maintient à ce poste, après 28 années sans interruption.

Par Cyril Marcel Essissima

147 voix pour et 18 bulletins nuls. Tel est le score enregistré par Cavaye Yeguié Djibril seul candidat à l’élection du président de l’Assemblée nationale (Pan). Ce dénouement n’a surpris personne au terme de la séance plénière qui s’est tenue hier mardi 17 mars à l’hémicycle du palais de verres de Ngoa-Ekelle, après de longues heures d’attente.

Initialement prévue à 14h, puis repousser 16h30min, c’est finalement à 18h piles que les travaux se sont effectivement ouverts sous la présidence de la doyenne d’âge, Laurentine Nkoa Mfegue. L’effervescence s’est faite ressentir dès l’entrée du député du Mayo-Sava, Cavaye Yeguié Djibril. Celui-ci s’est installé au même moment que certains membres du gouvernement, notamment le ministre d’État, ministre du Tourisme et des Loisirs, Bello Bouba Maigari, celui du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona et le ministre délégué à la Présidence, chargé des Relations avec les Assemblées, Bolvine Wkata. Après la vérification du quorum comme le veut le règlement intérieur de l’institution, l’ordre du jour de cette séance très attendue a été dévoilé par la plus âgée. Il est uniquement dédié à l’élection du Pan ainsi que du bureau définitif de la chambre basse du parlement. À cette occasion, la présidente des céans lance à l’assemblée : « Y-t-il des candidats au poste de président de l’Assemblée nationale ? » Personne ne se signalant, c’est alors que la vice-présidente du groupe parlementaire du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), Mary Muyali Boya, se lève et déclare, du haut de la tribune, la candidature de son camarade Cavaye Yeguié Djibril. Une annonce qui a suscité une pluie d’applaudissements, spécifiquement sur le flanc droit du perchoir majoritairement occupé par les députés du parti au pouvoir.

Tête baissée

Avec un seul candidat en lice, le processus s’est enclenché sans ambages. Les membres du protocole se sont aussitôt empressés de distribuer des enveloppes blanches à tous les députés présents. Entre temps, Cabral Libii du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn) s’est retiré. Il a été suivi par Josua Osih du Social Democratic Front (SDF). Celui-ci a rejoint la salle après quelques et a jeté son enveloppe dans l’urne, tandis que l’autre a laissé à son camarade, assis juste à côté de lui, le soin de le faire en ses lieu et place. Pendant le dépouillement, les députés de l’opposition, rangés essentiellement sur le flanc gauche, avaient l’air de s’ennuyer. Illustration avec les attitudes de Josua Osih et son camarade Jean Michel Nintcheu, qui avaient chacun carrément la tête baissée sur son téléphone. Derrière eux, Cabral Libii est immobilisé sur son strapontin, les bras croisés et le visage serré. Entre temps, Cavaye, seul à sa propre succession, suit attentivement ce qui se déroule sous son nez, sans mot dire, ni sourire ni bougeotte. À la lecture des résultats, sur 165 votants, l’on enregistre 18 bulletins nuls et 147 voix pour. Le président élu a été acclamé par ses pairs. Invité au perchoir pour présider la suite de la séance, il en a profité pour exprimer sa gratitude à l’endroit de ses collègues députés ainsi qu’à sa famille politique, le Rdpc. « Je serai ainsi le président de l’Assemblée nationale, celui qui saura toujours rassembler et écouter les députés, tous les députés sans considération de chapelle politique », a-t-il déclaré d’une voix aiguë et tremblante et bafouillant quelques mots au passage. Et d’ajouter « mais alors avec une très profonde déférence », ses « sincères remerciements au président national, son Excellence Monsieur Paul Biya ».

La suite a donné lieu à l’élection du premier vice-président. Même scénario que l’élection du Pan, personne n’a osé se porter candidat.  Le député Hilarion Etong a lui aussi été proposé par la mandataire du Rdpc, puis il a finalement été élu avec 147 voix contre 19 bulletins nuls sur 166 votants. Quant au reste du bureau, l’opposition n’occupe aucun poste parmi les cinq vice-présidents. En revanche, Josua Osih a été désigné parmi les questeurs et Cabral Libii parmi les 12 secrétaires.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP