Dimanche, 22 Avril 2018
Accueil quotidien mutations sport Anafoot : quand les jeunes filles s’y intéressent

Anafoot : quand les jeunes filles s’y intéressent

69
- Publicité -

Certaines régions du Cameroun, comme celle de l’Est, ont enregistré plus d’enfants de sexe féminin que masculin.
Par Désiré Domo
Le sprint final sera très rude à l’Académie nationale de football (Anafoot). Les phases d’enregistrement, de prospection ainsi que la première phase de détection des jeunes talents, rendues à leur fin le 28 janvier dernier, affichent un résultat de 2636 enfants enregistrés dans les 10 pôles. Le constat qui se dégage de ces étapes, c’est l’inscription en masse de jeunes filles dans certaines régions du Cameroun.

Le résultat final de cette première descente fait état de ce que l’Anafoot a fait ses meilleurs chiffres dans la région de l’Est. La région du soleil levant à elle seule a enregistré 612 enfants. Parmi ceux-ci, on dénombre 536 filles. Le Littoral vient en deuxième position de ce tableau d’enregistrement avec 400 enfants inscrits, soit 375 garçons et 25 filles.

Si certaines régions engrangent un grand nombre de candidates, tel n’est pas le cas pour d’autres dont le quota requis (25 filles par région) n’est même pas atteint. Heureusement, les responsables de cette structure ont déjà planché sur un éventuel plan B. «La détection et la sélection des futurs pensionnaires des pôles régionaux de l’Anafoot constituent des moments cruciaux dans la vie de l’académie. Au cas où il y a moins de 25 filles dans un pôle, nous allons les pousser à travailler pour compenser le vide dans ces régions-là », fait savoir Enow Ngachu, directeur général de l’Anafoot.
La phase d’enregistrement et de prospection cède ainsi la place à la sélection. Cette dernière qui débute demain va s’achever le 18 février prochain. Les experts mettront trois jours dans chacune de ces régions pour évaluer les 2636 talents. Ce travail sera fait sous anonymat.

En d’autres termes, «ils vont cocher les dossards qui vont briller. Après, ils iront les confronter aux noms des candidats pour les listes finales », a expliqué Enow Ngachu, avant d’ajouter qu’«à travers des plateaux et des matches notamment, ces experts procèderont à l’écrémage des effectifs enregistrés dans chacun des pôles. Chacun présentera sa liste des sélectionnés, puis un dépouillement permettra de révéler les noms des futurs pensionnaires». En rappel, 50 jeunes (25 filles et 25 garçons) nés entre 2005 et 2006 seront retenus par région. Ils vont constituer la première cuvée de l’Anafoot. Le camp de formation sera basé à Yaoundé. La durée de cette dernière est de six ans.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP