Dimanche, 29 Novembre 2020
Accueil quotidien mutations politique Alex Mimbang:le maire de la rupture

Alex Mimbang:le maire de la rupture

1187
- Publicité -

Elu le 18 février dernier, le nouveau  chef de l’exécutif communal de Nguélémendouka, dans la région de l’Est, ne cache pas ses ambitions.

Par Pascal Dibamou

Le désir de développer  Nguélémendouka hante depuis au moins 10 ans celui qui, depuis le 18 février dernier, est le maire de cette commune. La diversification des infrastructures, l’amélioration du plateau technique des formations sanitaires de l’arrondissement, l’encadrement éducatif poussé des enfants pour garantir l’éclosion d’un capital humain de qualité et en quantité, etc., sont quelques-unes des réalisations prioritaires à concrétiser par Alex Mimbang, journaliste principal de classe exceptionnelle, qui prend ainsi les commandes de cette commune du département du Haut-Nyong (région de l’Est), qui figure encore parmi les moins développées du Cameroun. Par ailleurs chef de 3e degré du village  Aminemekound, depuis le 24 novembre 2017,  il n’a jamais, depuis plus de 10 ans, passé plus de deux week-end hors de sa contrée, confie un de ses proches. « Ses week-end au village étaient réservés à la maturation des projets pour le développement de Nguélémendouka. C’est d’ailleurs lui qui était la cheville ouvrière de la relance du Comité de développement de l’arrondissement éponyme, rebaptisé  Refaden et  présidé par  un jeune cadre de la Direction générale des Impôts », confie-t-il. Selon ce dernier, Alex Mimbang a beaucoup œuvré pour la mise en œuvre d’un certain nombre de projets en cours de réalisation dans l’arrondissement.

Son élection à la mairie pourrait dès lors, pour certains, être perçue comme une récompense pour ses actions passées en faveur de sa communauté. Lui, semble plutôt y voir un challenge. « J’ai porté hier [16 mars, Ndlr] l’écharpe aux couleurs de la République. En toute fierté. J’ai surtout prêté le serment de servir plus et mieux que jusque-là, cette République qui occupe la place qu’elle mérite dans mon cœur. Servir la République et donc, ses populations, notamment celles de Nguélémendouka qui m’ont élevé à ce rang, que dis-je, à cette dignité de maire.

Servir, oui ! Dans le strict respect des valeurs de la « République exemplaire » prônée par le président Paul Biya », écrit-il sur son mur Facebook au lendemain de sa prestation de serment. Et de poursuivre : « c’est mon engagement en tout cas. C’est aussi la détermination qui m’anime à l’aube de cette nouvelle aventure professionnelle que j’embrasse avec audace et confiance. Audace de bien faire, autant que nos capacités physiques, morales et intellectuelles nous le permettront ; confiance en votre soutien constant et acquis que je m’engage à mériter davantage… ». 

Pour la mandature 2025 qui commence, ce désormais ex-cadre d’administration centrale, soucieux de la bonne exécution des projets inscrits dans le budget d’investissement public, promet de mettre l’accent sur la qualité des prestataires, la qualité des prestations et le respect des délais d’exécution des travaux. Son souci majeur étant que les populations puissent réellement bénéficier des projets affectés par l’Etat.

Ambition

A l’unanimité (ou presque), en tout cas, l’arrivée d’Alex Mimbang à la tête de la municipalité de Nguélémendouka suscite beaucoup d’espoirs. « Dès cette mandature, nous entendons cristalliser notre énergie sur des actions devant impulser la marche de la commune vers l’objectif d’émergence à l’horizon 2035 fixé par le président de la République, avec en priorité : la rigueur et la transparence dans la gouvernance locale », a-t-il indiqué dans sa profession de foi.

Né le 05 mai 1967 à Nguélémendouka, cet ancien cadre de l’office public de radiodiffusion s’est affirmé dans la présentation du journal télévisé à la Crtv pendant une décennie,  avant de se lancer dans le privé pour asseoir son expérience dans la communication des organisations  au sein du groupe Commercial Bank. Il a été ensuite rappelé à la Société de presse et d’édition du Cameroun (Sopecam) comme directeur commercial et marketing. Depuis quatre ans, celui  qui entend travailler en parfaite synergie  avec toutes les forces vives locales, exerçait comme chef de division de la promotion économique au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat). Son ambition aujourd’hui est de bâtir une commune de Nguélémendouka forte, où il fait bon vivre. « Une commune résolument émergente ».

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP