Samedi, 28 Novembre 2020
Accueil quotidien mutations economie Agropastoral:L’épreuve des fonds

Agropastoral:L’épreuve des fonds

44
- Publicité -

Outre le financement de leurs activités, les jeunes entrepreneurs de ce secteur peinent à avoir accès aux terres.
Par Léa Rose Wouatang (Stagiaire)
Le problème de financement et celui d’accès à la terre sont deux difficultés que rencontrent les jeunes entrepreneurs agropastoraux au Cameroun. C’est à n’en point douter pour résoudre ces problèmes que le Pea-Jeunes avec l’appui technique du Bureau international du travail(Bit) a organisé des ateliers de concertations à Douala et à Ebolowa, respectivement du 12 au 13 novembre et du 15 au 16 novembre 2020.
D’après les organisateurs desdites assises, ils ont pour objectifs de faciliter aux jeunes et aux femmes, l’accès à la terre ; la sécurité foncière pour un meilleur ancrage de leur investissement dans le domaine agropastoral et d’évaluer le dispositif de financement actuel des activités agropastorales dans le secteur rural afin de pouvoir élaborer des propositions permettant de faciliter l’accès des jeunes entrepreneurs agropastoraux aux financements de leurs activités .

Conscient des enjeux et des opportunités du secteur agropastoral, des jeunes se sont regroupés en réseau afin de mieux faire entendre les doléances. Compte tenu de l’importance du secteur agricole dans le développement de l’économie nationale, plusieurs acteurs interviennent dans le but de solutionner le problème de financement. Outre l’Etat, les acteurs du secteur privé proposent des solutions de financement des activités agropastorales. L’Etat camerounais, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, a entrepris de soutenir globalement le secteur rural en apportant de manière spécifique une solution au problème d’accès au financement. Cependant, les besoins du nerf de la guerre demeurent. Cette insuffisance se manifeste par « la faiblesse de l’autofinancement, la faible mobilisation de l’épargne rurale, le faible développement des infrastructures rurales, la faible structuration des organisations paysannes, la faible capacité de gestion du crédit, entre autres », apprend-on.

Au terme de ces ateliers, un recueil de bonnes pratiques pour l’accès à la terre et la finance rurale a été validé et des propositions de solutions ont été formulées pour juguler les obstacles rencontrés par les jeunes entrepreneurs agropastoraux.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP