Mardi, 11 December 2018
Accueil quotidien mutations economie Agence de régulation des télécommunications:Jean-Louis Beh Mengue limogé

Agence de régulation des télécommunications:Jean-Louis Beh Mengue limogé

527
- Publicité -
Agence de régulation des télécommunications

Le chef de l’Etat a nommé le jeudi 8 juin  Philémon Zo’o Zame au poste de Dg de l’Agence de régulation des télécommunications.

Par Georges Parfait Owoundi

Le jeudi 8 juin, deux textes du chef de l’Etat sont lus dans le journal de 17h du poste national de la Cameroon Radio Television (Crtv). Ils remplancent deux directeurs generaux des entreprises parapubliques. Notamment,  Jean-Louis Beh Mengue, qui est  remplacé à la tête de l’Agence de régulation des télécommunications (Art), par Philémon Zo’o Zame. Ce dernier est jusque-là le secrétaire général au ministère des Travaux publics.  Jean-Louis Beh Mengue a cumulé plus de 17 ans à la tête de cette structure. Sur la question, il avait  répondu à ses détracteurs  en disant que seul Paul Biya était garant de sa légitimité.

Sa longévité à la direction générale de l’Agence de régulation des télécommunications  a violé les dispositions de  l’article 47 de la loi du 22 décembre 1999 portant statut général des établissements publics et des entreprises du secteur public et parapublic. Il dispose que « le directeur général et s’il y a lieu le directeur général adjoint sont nommés à la majorité des deux tiers (2/3) par le conseil d’administration sur proposition de l’actionnaire majoritaire ou unique pour une durée de trois ans renouvelables deux fois ».

Le projet de construction d’un immeuble siège de l’Agence de régulation des télécommunications  semble être l’un des sujets ayant favorisé son limogeage. Après l’appel d’offres infructueux, le ministère des Marchés publics a autorisé la passation  d’un marché de gré à gré. Ainsi, l’execution de ce projet  a ete confié à une entreprise portugaise. Le projet coûtera plus de 21 milliards F Cfa.

Tcs et Agence de régulation des télécommunications

Après la pose en grandes pompes de la première pierre, le 16 décembre 2016, le chantier sera stoppé net. Face à la presse, jeudi dernier, le désormais ancien Dg de l’Art déclarait  avoir payé l’avance de démarrage des travaux. Mais, «nous avons reçu des hautes instructions qui nous demandaient de geler le projet en attendant des instructions ultérieures ». Des instructions qui seront sans doute adressées à son remplaçant, Philémon Zo’o Zame.

Du reste, le nom de Beh Mengue apparaît dans les rapports du Contrôle supérieur de l’Etat. Elles portent précisément sur des affaires de recouvrement des recettes par L’Art. Il apparaissait que cette entreprise violait la réglementation. Ce qui laisse planer sur sa tête, le spectre de l’opération Epervier et partant du Tribunal criminel spécial (Tcs).

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP