Samedi, 15 December 2018
Accueil quotidien mutations societe Affaire Atangana Kouna:le vicaire du sanctuaire de Mokolo entendu

Affaire Atangana Kouna:le vicaire du sanctuaire de Mokolo entendu

348
- Publicité -

L’Abbé Alain Nkodo, vicaire du sanctuaire Sacré-Cœur de Mokolo à Yaoundé, serait impliqué dans la tentative de cavale de l’ex-Minee.

Par Jean De Dieu et Josiane Afom

Peu après 17h le mardi 27 mars 2018 , l’archevêque métropolitain de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga, a dit une messe pour les malades au sanctuaire Sacré-Cœur de Mokolo, dans le cadre de la Semaine sainte. Il était accompagné de trois prêtres, dont le recteur de ce sanctuaire, l’Abbé Joseph Bikoula Ateba. Fait rarissime en pareille circonstance, le vicaire, l’Abbé Alain Nkodo, originaire de la Mefou et Akono, manquait à l’appel. « C’est surprenant que l’abbé Nkodo ne soit pas présent à cette
messe, lui qui a le don de prier pour les malades », s’inquiète un fidèle. Qui confie que le prêtre n’a célébré, mieux, pris part à aucune messe dans cette paroisse depuis dimanche dernier. « Vendredi, il a conduit le chemin de croix. Depuis ce jour, je ne l’ai
plus aperçu à la paroisse ».

L’absence de l’abbé Nkodo à la messe de ce 27 mars peut s’expliquer par quelques ennuis avec la police et la gendarmerie dans le cadre de la tentative de cavale de l’ex-ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna. Dans la journée, il aurait été entendu au Groupement spécial d’opérations (Gso), l’une des unités d’élite de la police camerounaise. Il serait ensuite reparti chez lui, puisqu’un membre du conseil paroissial digne de foi affirme avoir échangé de vive voix avec le jeune prêtre hier matin, ce dernier lui ayant confié qu’il « allait en famille » juste après leur séparation.
Mais, des informations persistantes faisaient état de sa présence au secrétariat d’Etat à la défense jusqu’au moment où nous mettions sous presse.

L’Abbé Alain Nkodo, cousin de l’ex-Minee, que l’on présente par ailleurs comme son conseiller spirituel et principal gestionnaire de ses affaires privées, ferait partie des dernières personnes ayant communiqué avec lui par téléphone avant sa tentative de
fuite via le Nigeria. C’est à ce titre qu’il était épié par la police. C’est une opération importante d’envoi d’argent à destination du Nigeria via une banque locale qui aurait aiguisé la curiosité les responsables de l’établissement bancaire.

Lesquels auraient alerté l’Agence nationale d’investigation financière (Anif), en vertu d’une prescription qui voudrait que tous les dépôts bancaires d’un montant supérieur ou égal à 5 millions Fcfa soient obligatoirement déclarés pour traquer le blanchiment d’argent. C’est cette dénonciation qui aurait servi d’élément déclencheur à l’arrestation de Basile Atangana Kouna du côté du Nigeria, dans l’après-midi du 21 mars dernier. A l’archevêché de Yaoundé, un prêtre dit avoir été informé des démêlés de son confrère. Mais, il se refuse à tout commentaire, « l’affaire étant encore au
stade des enquêtes ». Dans la même affaire, l’on évoque également l’audition de deux militaires qui auraient facilité la sortie de l’ex-Minee.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP