Mardi, 1 December 2020
Accueil quotidien mutations sante Abdouraman Liman Mahamat: « Nous avons vacciné 6000 enfants sur 9000 »

Abdouraman Liman Mahamat: « Nous avons vacciné 6000 enfants sur 9000 »

170
- Publicité -

Chef de l’aire de santé de Mokolo I, il relève par ailleurs les difficultés rencontrées au cours des récentes Journées locales de vaccination.  

Par Josiane Afom 

Quelle appréciation faites-vous de la vaccination à l’aire de santé de  Mokolo I ? 

Parlant de la situation sanitaire ici, globalement, c’est le paquet minimum qui est mis en œuvre et dans ce paquet, nous avons en priorité, la vaccination, laquelle est capitale pour nos populations. Pour ce qui est de la vaccination de routine, disons que nous avons une cible de 94 enfants que nous devons vacciner tous les mois, avec les efforts qui viennent des différents partenaires et de l’Etat, nous parvenons à vacciner 150 enfants par antigène et là, nous pouvons nous en féliciter. Malheureusement, ce sont les enfants qui viennent des autres aires de santé et nous, nous voulons d’abord vacciner les nôtres, notamment ceux de l’aire de santé de Mokolo I que nous couvrons. Nous vaccinons tous les enfants, mais, nous voulons d’abord atteindre notre cible avant d’aller au-delà.

A côté de la vaccination de routines, nous avons aussi les campagnes de vaccination. Nous avons eu des difficultés pour la campagne qui vient de se dérouler parce que sur  neuf mille enfants, nous n’avons pu vacciner que  six mille, soit 60% et là, notre objectif n’est pas atteint. Néanmoins, nous avons des prévisions par rapport à la deuxième phase de cette campagne qui va dérouler du 07 au 11 octobre.

Vous dites que la priorité c’est de vacciner vos enfants avant les autres. y-a-t-il un problème lié à la disponibilité des vaccins ?

Nous n’avons aucun problème avec la disponibilité des vaccins et, rassurez-vous, notre chef de district est le point focal du PEV à l’Est. Le problème se situe au niveau de la communauté avec beaucoup cas de réticence. Et là, nous avons des enfants de 0 à 11 mois qui est une cible du Pev et une avons aussi les enfants de 12 à 59 mois qui doivent aussi recevoir des vaccins. Si dans la cible du Pev les objectifs sont atteints, dans la tranche de 12 mois à cinq ans, nous n’avons pas pu atteindre nos objectifs.

 

Quels sont les chiffres en termes de ressources humaines ? 

Parlant de la couverture géographique de l’aire de santé de Mokolo I, nous sommes appelés à toucher  trois mille ménages et pour ces ménages, nous avons 9600 enfants à vacciner. Dans ce chiffre, la cible réelle est de 5000 mais, comme le marché est implanté dans notre aire, nous vaccinons les enfants qui y vont. Parlant des équipes que nous redéployons sur le terrain, nous en avons 23 et, certaines sont cassées et installées à l’entrée des marchés pour couvrir les enfants qui y entrent.

 

Quels sont les difficultés que vous rencontrez sur le terrain ? 

La première difficulté est le refus de la communauté où certains parents affirment que le vaccin va rendre leurs enfants stérile. Je ne sais pas d’où ils tiennent ces informations, mais, ils restent figés sur la question. Avec les relais communautaires, nous nous battons pour changer la donne.

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP