Vendredi, 4 December 2020
Accueil quotidien mutations economie Modeste Mopa Fatoing: l’Extrême-Nord est économiquement sinistrée

Modeste Mopa Fatoing: l’Extrême-Nord est économiquement sinistrée

2039
- Publicité -
Le directeur général des impôts s’exprimait lors de la réunion de coordination des services centraux et déconcentrés le 17 février dernier à Maroua.
 
Monsieur le directeur général, quel est le contexte de la tenue de ces assises à Maroua ?
La tenue à Maroua du 16 au 18 février 2017de la réunion mensuelle de coordination des services centraux et déconcentrés de la direction générale des impôts pour le compte du mois de février coïncide avec le lancement de l’exercice 2017. En ce début d’exercice 2017, la direction générale des impôts a saisi l’occasion de la tenue à Maroua de sa toute première réunion de coordination pour faire le bilan de la réalisation des objectifs qui lui sont assignés en 2016 et mettre en œuvre la stratégie arrêtée pour le compte de l’exercice 2017. La rencontre de Maroua rentre par ailleurs en droite ligne de l’option que la Dgi a prise depuis un certain temps de délocaliser de Yaoundé ces rencontres. Le but est de rapprocher la hiérarchie de l’administration fiscale de ses collaborateurs sur le terrain, de renforcer le dialogue avec les contribuables de l’intérieur du pays mais aussi d’échanger avec les autorités administratives locales. Tout ceci afin de mieux sensibiliser l’ensemble des partenaires sur les missions et les attentes de l’administration fiscale mais aussi de prendre note de certaines préoccupations pratiques rencontrées sur le terrain. Et à titre de rappel, Maroua constitue la 9e étape de cette démarche de délocalisation qui touchera les 10 régions fiscales de notre pays.
 Quel est donc le bilan de la mobilisation des recettes au terme de l’exercice 2016 ?
Pour mémoire, l’objectif assigné à la Dgi au titre de l’exercice 2016 était de 1 175 milliards F Cfa dont 1 565 milliards au titre des recettes fiscales non pétrolières. Au 31 décembre 2016, nous avons réalisé et dépassé l’objectif de mobilisation des recettes non pétrolières avec 1 585,5 milliards F Cfa collectés. Ce qui représente un taux de réalisation de 101,3%. S’agissant des impôts sur les sociétés pétrolières, au regard de la conjoncture dans le secteur, son rendement s’est situé à 109 milliards contre 150 milliards attendus. Comme vous pouvez le constater, entre l’objectif de 1 715 milliards F  Cfa de 2016 et celui de 1 843 milliards F Cfa de 2017, il y a une augmentation de 128 milliards.
 Quelle a été la contribution de la région de l’Extrême-Nord dans les ressources mobilisées en 2016 ?
Dans ce rendement au titre de l’exercice 2016, la région de l’Extrême-Nord aura contribué pour près de 6,2 milliards, réalisant au même titre que la quasi-totalité des centres régionaux du pays les objectifs qui leur étaient assignés.
 Quel est le montant mobilisé par la Dgi au profit des collectivités territoriales décentralisées ?
S’agissant des ressources collectées par la Dgi pour le compte des organismes autres que l’Etat, au terme de l’exercice 2016, elle a mobilisé 172 milliards F Cfa au bénéfice des collectivités territoriales décentralisées et de certains établissements publics, soit un dépassement de 5 milliards F Cfa par rapport à l’exercice 2015.
 Quelle est la spécificité de la rencontre de Maroua ?
La particularité de la rencontre de Maroua,   c’est qu’elle intervient au lendemain de la promulgation de la loi de finances pour l’exercice 2017 qui met en place d’importantes incitations au profit des régions économiquement sinistrées dont fait partie la région de l’Extrême-Nord et des centres de gestion agréés (Cga). Cette rencontre tient aussi sa spécificité au fait qu’elle se tient au lendemain de l’achèvement de l’amnistie fiscale en matière de taxe foncière. En aménageant un régime particulier pour les investissements réalisés dans les zones économiquement sinistrées, le législateur a voulu soutenir la relance économique dans les régions en difficulté notamment du fait de l’insécurité comme c’est le cas de l’Extrême-Nord. Ainsi, pour inciter les entreprises à créer de nouveaux emplois,  et exploiter les potentialités de ces régions, il est accordé aux entreprises qui s’y implantent, d’importantes exonérations fiscales qui s’étalent sur une période de 10 ans.
Dans le même élan de soutien aux opérateurs économiques, la loi de finances 2017 a en outre consolidé le dispositif d’accompagnement des Pme à travers le renforcement des mesures incitatives offertes aux contribuables qui adhèrent au Cga dont la mission principale est de les assister et les encadrer dans l’accomplissement de leurs obligations fiscales. Ces mesures donnent aux Cga de la région de l’Extrême-Nord davantage d’arguments pour susciter l’adhésion des Pme.
 
Quels sont alors les objectifs assignés à la Dgi pour l’année 2017 ?
Dans le cade de la loi de finances 2017, un objectif de mobilisation de recettes fiscales de 1 843 milliards F Cfa a été assigné à la Dgi pour l’exercice 2017, dont 1 719 milliards de francs Cfa au titre des recettes non pétrolières et 124 milliards F Cfa pour ce qui est de l’impôt sur les sociétés pétrolières. Et pour ce faire, la Dgi entend s’appuyer sur les acquis des réformes qu’elle a conduites par le passé et celles contenues dans la loi de finances 2017, ainsi que sur l’accompagnement constant des autorités pour relever le défi de la mobilisation des ressources en 2017. Le ministre des finances veille particulièrement à ce que notre capacité de mobilisation des ressources continue à se rapprocher des meilleurs standards internationaux.
Propos recueillis par Jacques Kaldaoussa

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP